Le cdH propose d'instaurer un "parcours citoyen" obligatoire pour tous

26/08/16 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Belga

(Belga) Le chef de file du cdH, Benoit Lutgen, a proposé vendredi d'instaurer un "parcours citoyen" obligatoire que les jeunes de 18 à 35 ans devraient accomplir dans le secteur associatif pour une durée de cent jours. "Cette initiative veut répondre aux enjeux majeurs que sont l'apprentissage de nos valeurs fondamentales et le renforcement de la citoyenneté".

Le cdH propose d'instaurer un "parcours citoyen" obligatoire pour tous

Le cdH propose d'instaurer un "parcours citoyen" obligatoire pour tous © BELGA

Pour le président du parti humaniste, ce parcours pourra être réalisé en une fois ou étalé sur plusieurs mois, mais devra être réalisé durant une période maximale de trois ans au sein d'organismes agréés (ASBL, associations, mouvement de jeunesse, clubs sportifs, etc.) ou dans d'autres secteurs tels que l'action sociale, la santé, l'éducation permanente, etc. Les activités à l'étranger et les échanges nord-sud seront également possibles, a-t-il précisé dans un communiqué. Les activités des jeunes qui donnent déjà de leur temps en tant que responsables de mouvement de jeunesse, accompagnateurs de personnes handicapées, éducateurs sportifs, animateurs dans le secteur culturel ou qui sont actifs dans la protection de la nature et de la biodiversité, etc. seront reconnues et intégrées dans le cadre du parcours citoyen, précise M. Lutgen. "Le caractère obligatoire de ce parcours est nécessaire pour rencontrer l'objectif de brassage social et d'apprentissage par tous des valeurs fondamentales et de citoyenneté, en ne laissant personne de côté", affirme le président du cdH, selon qui aucune rémunération n'y sera liée, même si "les frais de transport des jeunes seront pris en charge par les pouvoirs publics". Pour le parti humaniste, ce parcours citoyen doit être mis en place par une loi fédérale, puisqu'il s'adresse à tous les jeunes. M. Lutgen souligne par ailleurs qu'il "ne coûtera pas un euro au monde associatif et sera soutenu à la hauteur des montants nécessaires par le pouvoir public". Le secteur associatif sera associé à la construction de ce parcours et de ses modalités. (Belga)

Nos partenaires