"Le cdH doit se remettre en question", affirme Catherine Fonck

13/09/16 à 09:17 - Mise à jour à 09:17

Source: Belga

(Belga) L'érosion continue du cdH dans les sondages doit pousser le parti à se remettre en question, en organisant une réflexion collective qui inclut les sympathisants, affirme mardi dans La Libre la cheffe de groupe des centristes à la Chambre, Catherine Fonck.

"Il faut oser un débat plus confrontant, oser se remettre en question. C'est Benoît Lutgen qui est président de parti. Je pense qu'il y a toute une série de questions stratégiques que l'on doit se poser ensemble, sur la communication ou sur le contact avec les citoyens, par exemple", selon Mme Fonck. Alors que le député bruxellois Hamza Fassi-Fihri et le vice-président du gouvernement wallon Maxime Prévot avaient semblé relativiser ces derniers jours le dernier sondage qui donne le cdH à 10,5% en Wallonie et 6,5% à Bruxelles, elle-même ne juge pas ces résultats anodins. "Je crois qu'il faut mener un travail de réflexion collectif qui inclut les sympathisants du cdH". Catherine Fonck estime que Benoît Lutgen reste "l'homme de la situation aujourd'hui, mais on ne peut plus se dire que tous ces sondages ne signifient rien". (Belga)

Nos partenaires