Le cdH demande à De Wever de présenter un projet

11/06/14 à 19:17 - Mise à jour à 19:17

Source: Le Vif

Le cdH souhaite que l'informateur royal et président de la N-VA, Bart De Wever, soumette à ses partenaires potentiels un projet, a expliqué mercredi le chef de groupe et ex-ministre bruxellois Benoît Cerexhe. Le Roi a prolongé mardi la mission de M. De Wever, à sa demande.

Le cdH demande à De Wever de présenter un projet

© Belga Image

Tous les regards sont tournés depuis quelques jours vers le cdH. La N-VA n'a jamais caché sa volonté de constituer une majorité de centre-droit et le CD&V semble également gagné à cette idée. Du côté francophone, une telle coalition impliquerait de réunir le MR et le cdH. Or, les centristes ont uni leur sort à celui des socialistes dans les Régions.

Le cdH n'est pas le seul parti à convaincre, a fait remarquer M. Cerexhe sur le plateau de Télé-Bruxelles.

"Ce n'est pas convaincre seulement le cdH. C'est convaincre l'ensemble des partenaires de monter dans une coalition fédérale. Il faut le faire sur base d'un projet et d'un programme. C'est ce que nous attendons aujourd'hui de l'informateur royal. Nous avons répondu, comme les autres formations politiques, à une série de contacts et d'invitations. Maintenant, il faut, à un moment donné, qu'il y ait un projet sur lequel on puisse discuter", a déclaré M. Cerexhe.

Le député centriste attend donc de l'informateur qu'il aille un pas plus loin.

"On ne peut pas partir les yeux dans le noir. A un moment donné, il faut que l'on sache sur quoi on souhaite travailler dans les prochaines années au niveau fédéral et ça, aujourd'hui, au-delà des contacts informels qui ont eu lieu avec l'informateur, on ne voit pas encore très clair".

Le chef de groupe pose les balises entre lesquelles son parti entend demeurer: pas de nouvelle réforme de l'Etat, pas de scission de la sécurité sociale et pas d'atteinte portée à des "droits sociaux fondamentaux".

"Ce sont des éléments qui posent pour nous un certain nombre de problèmes et de questions", a-t-il ajouté.

L'informateur n'a pas souhaité commenter cette sortie. Il doit présenter ses conclusions au Roi mardi prochain. La discrétion est de mise sur l'avancement de ses travaux. Le jeu des spéculations se poursuit sur l'ébauche d'une majorité fédérale. Une question revient périodiquement: si le cdH se montre trop réticent, le MR qui a été exclu des majorités régionales et communautaire pourrait-il y aller seul?

Nos partenaires