Le CD&V veut prolonger de dix ans les plus anciens réacteurs nucléaires

18/06/12 à 14:52 - Mise à jour à 14:52

Source: Le Vif

Le CD&V est favorable à une prolongation de dix années des trois plus anciens réacteurs nucléaires du pays, qui doivent normalement être mis à l'arrêt en 2015. Il existe encore trop peu de capacités alternatives, selon les démocrates-chrétiens, qui ont travaillé à un plan pour les développer.

Le CD&V veut prolonger de dix ans les plus anciens réacteurs nucléaires

© BELGA - JORGE DIRKX

Elaboré par la députée Leen Dierick et par le parlementaire flamand Robrecht Bothuyne, le plan mise, d'après ses auteurs, sur la sécurité d'approvisionnement, sur l'énergie bon marché et sur la durabilité.

Le CD&V veut garantir l'indépendance énergétique du pays, afin de ne pas devoir importer de l'étranger une énergie dont ils soulignent qu'elle est souvent d'origine nucléaire. Ils mettent l'accent sur les économies d'énergie, ainsi que sur le développement de la production d'énergies renouvelables et d'énergies fossiles.

Le parti estime par ailleurs que les plus vieilles centrales ne doivent pas être mises à l'arrêt à l'échéance inscrite dans la loi de sortie du nucléaire. A l'instar du MR, le parti veut, en contrepartie, augmenter la taxation des centrales et en affecter la recette au développement des énergies renouvelables.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires