Le CD&V ne négociera pas la fin de la Belgique en 2019, assure son président

23/01/16 à 09:04 - Mise à jour à 09:04

Source: Belga

(Belga) Le président du CD&V Wouter Beke affirme, dans une interview au Soir publiée samedi, que son parti ne négociera pas la fin de la Belgique en 2019, année du prochain scrutin fédéral. "Si c'est pour parler de ça, ce sera sans le CD&V", lance-t-il, assurant en outre que le gouvernement Michel tiendrait jusqu'à cette échéance.

Wouter Beke se distancie du parti présidé par Bart De Wever. "L'attaque de la N-VA contre la Sécu n'est pas une attaque contre le CD&V, mais contre tous les pensionnés, les malades, les allocataires sociaux. Parmi lesquels de nombreux électeurs N-VA! " Selon le président des sociaux démocrates flamands, la Belgique fonctionne "relativement bien", bien qu'il y ait "toujours des problèmes à résoudre". Wouter Beke déplore cependant certaines communications dans le domaine du nucléaire qui n'étaient "pas très rigoureuses". "La communication pourrait être plus claire, surtout plus rassurante", estime-t-il . (Belga)

Nos partenaires