Le CD&V maintient sa position

13/07/11 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Le Vif

Le président du CD&V Wouter Beke a répété la position de son parti lors de la rencontre qu'il a eue mardi avec le formateur démissionnaire Elio Di Rupo. Il a réitéré que, selon lui, celui-ci doit réécrire sa note. Il a redit que pour son parti, la N-VA devrait être présente à la négociation et a répété sa crainte de se trouver seul, sans la N-VA, face au FDF.

Le CD&V maintient sa position

© Image Globe

Jeudi dernier, après le rejet de la note du formateur par la N-VA et les critiques sur l'attitude du CD&V, le président de celui-ci a justifié ainsi la position de son parti: "si la N-VA ne veut pas s'asseoir à la table, nous serons livrés au parti d'Olivier Maingain (président du FDF)".

M. Di Rupo a présenté vendredi au Roi sa démission en tant que formateur après le rejet de sa note par la N-VA et le CD&V. Le souverain a tenu sa réponse en suspens.

Dans l'entourage de M. Di Rupo on se contentait de dire que, depuis vendredi, le formateur démissionnaire a "des contacts informels et discrets".

Mardi après-midi, le formateur démissionnaire a rencontré le président du CD&V Wouter Beke. Dans certains milieux on se demande si le but de M. Di Rupo n'est pas de tenter de former un gouvernement sans la N-VA. Mais pour cela il doit convaincre le CD&V de changer d'avis. Or, les sociaux-chrétiens martèlent depuis le début que la présence de la N-VA est indispensable dans un gouvernement.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires