Le CD&V et la N-VA dénoncent un tract en français de "citoyens de Zaventem"

27/03/15 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Belga

Les sections locales de deux partis flamands de Zaventem, le CD&V et la N-VA, ont dénoncé vendredi la distribution d'une brochure au nom de Citoyens de Zaventem" et qui évoque des discriminations dont sont, selon ce tract, victimes les habitants francophones de la commune.

Le CD&V et la N-VA dénoncent un tract en français de "citoyens de Zaventem"

© BELGA

L'éditeur de ce tract est l'ancien chef de file du groupe UF (Union des Francophones) au conseil communal de Zaventem, Patrick Van Cauwenberghe. Mais le CD&V et la N-VA soupçonnent le bourgmestre de la commune voisine de Woluwe Saint-Lambert, Olivier Maingain, par ailleurs président des FDF, d'en être l'instigateur.

La feuille annonce une initiative afin d'aider les francophones de Zaventem à exercer leurs droits de "citoyens", dont une aide juridique et administrative. Elle renvoie vers un site internet (www.citoyensdezaventem.be) qui sert de point de contact pour signaler des discriminations. Ce site formule aussi des critiques sur le caractère unilingue (en néerlandais) du centre culturel.

Selon l'échevin chargé du "caractère flamand" de Zaventem, Eric Van Rompuy (CD&V), la commune applique "correctement" les lois linguistiques. Zaventem n'est pas une commune à statut linguistique spécial et ses habitants francophones ne bénéficient pas de facilités, contrairement aux six communes de la périphérie bruxelloise qui en disposent.

La députée flamande Lieve Maes (N-VA) a pour sa part souligné que le tract "va à l'inverse" de tous les efforts réalisés par le ministre Ben Weyts (N-VA également) pour inciter tous les habitants de la périphérie flamande à apprendre le néerlandais.

Nos partenaires