"Le CD&V devrait relayer ses demandes au gouvernement fédéral"

14/06/13 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Source: Le Vif

Si le CD&V souhaite s'attaquer à la question du coût salarial, il doit venir avec ce dossier au gouvernement fédéral et au kern, comme le fait le MR, a indiqué vendredi sur Matin Première (RTBF) la ministre des PME Sabine Laruelle.

"Le CD&V devrait relayer ses demandes au gouvernement fédéral"

© Image Globe

Pressé par les entrepreneurs flamands, et singulièrement par Volvo, le ministre-président flamand Kris Peeters a une nouvelle fois attiré l'attention cette semaine sur l'importance des coûts salariaux et demandé à cet égard une concertation avec le gouvernement fédéral. Le CD&V fait de cette thématique une priorité alors que s'engagent de nouvelles négociations dans le cadre du contrôle budgétaire. Le secrétaire d'Etat fédéral Hendrik Bogaert demande pour sa part que les heures supplémentaires puissent être totalement défiscalisées.

"Je suis un peu étonnée que Kris Peeters attende juin 2013 pour se rendre compte de l'importance du coût salarial dans notre pays", a indiqué vendredi Sabine Laruelle. Le MR met régulièrement ce dossier à l'ordre du jour et le gouvernement fédéral a déjà pris des mesures, il faut continuer à réduire les charges, a poursuivi la ministre. "Ce qui serait intéressant, c'est que le vice-premier ministre Pieter De Crem relaie ces demandes (...) Il faut que le CD&V mette ces points sur la table du gouvernement", a-t-elle précisé.

Le Premier ministre Elio Di Rupo a annoncé une réunion mardi prochain avec les ministres-présidents sur la répartition de l'assainissement des finances publiques et la concertation dans le cadre de la stratégie de relance.

Il a également précisé que la proposition de défiscalisation totale des heures supplémentaires n'émanait pas du gouvernement, en réponse au cdH qui a dit à la Chambre préférer à une telle mesure une baisse des charges fiscales sur le travail.

Cette idée est "bonne", a pour sa part jugé Sabine Laruelle, selon qui il faut en parler au gouvernement et au kern. Il faut retrouver de la compétitivité, annuler les écarts salariaux avec les pays voisins, aller plus loin sur les heures supplémentaires déjà défiscalisées à l'instigation du MR, et aller plus loin aussi en matière de flexibilité, a-t-elle dit en substance.

En savoir plus sur:

Nos partenaires