Le cannabis en quelques chiffres

06/11/13 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Le Vif

Beaucoup de mythes existent autour des jeunes et du cannabis. Si la consommation n'est jamais anodine, elle est pourtant moins répandue que ce que l'on pourrait croire. Le point sur les chiffres.

Le cannabis en quelques chiffres

© Capture d'écran de la page laatjenietvangen.be

Selon une étude réalisée dans 70 écoles flamandes et reprise dans le Standaard, il semble que 82 % des étudiants en humanité n'ait jamais touché à un joint. Et que seuls 8 % fume du cannabis de manière occasionnelle. Si l'impression qui domine est une forte consommation, c'est parce que beaucoup de jeunes connaissent des gens qui en consomment et qu'ils en parlent autour d'eux, mais aussi parce que l'accès à de telles drogues est relativement aisé précise Marijs Geirnaert, directrice du VAD (L'Association flamande pour les problèmes d'Alcool et autres drogues) dans les colonnes du journal flamand.

Ce chiffre de 82% est néanmoins à nuancer précise le Standaard puisqu'il inclut aussi les tranches d'âge plus jeune. À partir de 15 ans, on atteint le chiffre d'un jeune sur cinq qui a tenté l'expérience et à 18 ans le pourcentage s'élève à 36,6 %. L'étude révèle aussi que l'âge moyen du premier joint se situe à 15,4 ans que la consommation est principalement occasionnelle puisque 10% ont fumé un joint dans l'année écoulée et que 2.6 en consomment de manière régulière. C'est aussi la drogue la plus populaire avec 17,3 % d'étudiants de secondaire qui y ont déjà goûté contre 3,9 % pour les autres drogues.

Si c'est moins que les idées reçues, cela reste beaucoup trop pour le ministre flamand du Bien-être, de la Famille et de la Santé Jo Vandeurzen (CD&V). Celui-ci a lancé la semaine dernière une campagne intitulée "Laat je niet vangen" ( ne te laisse pas attraper) avec d'étranges poissons qui encourage les jeunes à ne pas céder aux sirènes de la drogue.

Marijs Geirnaert nuance tout de même l'impact d'une campagne dirigée uniquement vers les parents et les étudiants du secondaire puisqu'on constate un second pic après 18 ans. Soit lorsque les jeunes commencent leurs études supérieures. Une étude effectuée en 2009 démontre que 43% aurait déjà essayé un joint et qu'un quart d'entre eux l'ont fait dans l'année écoulée. Ce qui est une hausse sensible par rapport à ceux qui se trouvent en rhéto.

Nos partenaires