Le Canada veut 300.000 immigrants l'an prochain, comme en 2016

31/10/16 à 23:43 - Mise à jour à 23:45

Source: Belga

(Belga) Le Canada va accueillir 300.000 immigrants en 2017, soit un volume identique à celui qui devrait être atteint cette année, avec moins de réfugiés et plus de migrants pour raisons économiques, a annoncé lundi le ministre de l'Immigration John McCallum.

Le Canada veut 300.000 immigrants l'an prochain, comme en 2016

Le Canada veut 300.000 immigrants l'an prochain, comme en 2016 © BELGA

"Les niveaux d'immigration en 2017 favoriseront la croissance économique et l'innovation au Canada tout en permettant de réunir un plus grand nombre de familles et de réduire les délais de traitement", a estimé le gouvernement. John McCallum veut prendre comme base un chiffre de 300.000 immigrants par an "comme une référence pour la croissance future (...), ce qui est 40.000 de plus que la norme historique". Dès son arrivée au pouvoir il y a tout juste un an, le Premier ministre libéral Justin Trudeau a relancé l'immigration et principalement l'accueil des réfugiés avec la crise des migrants en Europe. Depuis le 4 novembre 2015, le Canada a accueilli 33.239 Syriens et, selon les derniers chiffres, 22.296 réfugiés syriens ont déposé une demande d'immigration. "L'immigration joue un rôle important dans le maintien de la compétitivité du Canada dans l'économie mondiale" en compensant le vieillissement de la population. Pour le gouvernement, "l'immigration représentera bientôt la croissance nette de la population active" car les départs à la retraite sont supérieurs à l'arrivée des jeunes canadiens sur le marché du travail. Le chiffre de 300.000 personnes accueillies au Canada chaque année pourrait donc devenir la norme, avec une majorité "à titre d'immigrants économiques", selon le ministre. Sur ce chiffre, ce sont 172.500 personnes qui se verront octroyer un permis de travail, soit 12.000 de plus qu'en 2016, selon les chiffres du ministère. Pour les réfugiés, le Canada devrait en accueillir 40.000 l'an prochain, soit 16.000 de moins que cette année, et 84.000 (+4.000) au titre du regroupement familial. (Belga)

Nos partenaires