Le calvaire belgo-libyen du prince Laurent

15/03/18 à 11:05 - Mise à jour à 11:05
Du Le Vif/L'Express du 15/03/18

Depuis fin 2014, une ex-asbl du prince Laurent dispose d'une décision judiciaire définitive forçant l'Etat libyen à lui verser 48 millions d'euros de dommages et intérêts. Mais la Libye, un des pays les plus corrompus de la planète (1), refuse de payer. Avec l'étonnant soutien, en Belgique, des Affaires étrangères et des Finances.

L'histoire débute à Tripoli, en juillet 2008. Au nom de Global Sustainable Development Trust (GSDT), asbl qu'il a fondée en 2007, Laurent de Belgique signe un contrat de 70 millions d'euros avec le ministère libyen de la Politique agricole. On connaît la passion du frère du roi pour les causes environnementales. Le projet était noble : reboiser pendant quinze ans au moins, avec l'aide de plusieurs centaines d'ouvriers agricoles locaux, des milliers d'hectares désertiques sur la côte de l'Etat africain.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires