Le bourgmestre de Mouscron tué dans un cimetière, le choc dans l'ouest du Hainaut

11/09/17 à 22:44 - Mise à jour à 12/09/17 à 06:29

Source: Belga

Le procureur du Roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons, Christian Henry, a confirmé la mort par égorgement du bourgmestre de Mouscron Alfred Gadenne, dont le corps sans vie a été retrouvé en soirée dans le cimetière de Luingne. Le procureur confirme en outre qu'un suspect a été intercepté. L'individu doit seulement être entendu.

Le bourgmestre de Mouscron tué dans un cimetière, le choc dans l'ouest du Hainaut

© BELGA

"Je confirme que la victime a été égorgée et qu'il s'agit bien du bourgmestre de Mouscron. Je ne peux en dire plus pour l'instant", a déclaré à Belga vers 23h15 Christian Henry, le procureur du roi de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons.

Il a toutefois présenté un récapitulatif des faits, indiquant qu'à 19h50, le centre RINSIS des pompiers de Mons a reçu un appel téléphonique d'un inconnu qui signalait qu'une personne avait été tuée dans le cimetière de Luingne (Mouscron).

"Très rapidement, la police de Mouscron s'est rendue sur les lieux. Un corps a été retrouvé sur place", a poursuivi le procureur. "Les policiers ont également interpellé une personne dans le cimetière. Celle-ci a reconnu être l'auteur de certains faits", a assuré M. Henry.

Il a précisé qu'en vertu de la loi Salduz, qui impose la présence d'un avocat aux côtés de tout suspect interrogé spécialement lorsqu'il est privé de liberté, "nous devons attendre l'arrivée d'un avocat avant que la juge d'instruction, Mme Laloux, puisse interroger cette personne".

Le magistrat s'est rendu ce soir sur les lieux du drame où les hommes de la police scientifique de la PJF de Tournai procèdent actuellement à des relevés.

Un homme simple et populaire

Alfred Gadenne ouvrait et fermait chaque jour les portails du cimetière depuis plus de 15 ans. Un petit rituel que le Luingnois rendait à la population locale si chère à son coeur. Alfred Gadenne habitait d'ailleurs à un jet de pierre du cimetière où il a été tué lundi soir.

Bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne vivait à Luingne, une localité rattachée au grand Mouscron lors de la fusion des communes en 1976. Son père avait d'ailleurs été bourgmestre de Luingne durant trois décennies, si bien qu'une rue jouxtant le cimetière porte son nom.

Né en 1946, le Luingnois a tout d'abord fait carrière comme négociant en combustible. Il a ensuite secondé durant 24 ans l'ancien bourgmestre de Mouscron Jean-Pierre Detremmerie, qui a mis fin à ses jours en 2016.

Après avoir longtemps oeuvré à ses côtés en tant qu'échevin des Travaux dans la cité des Hurlus, il a accédé à son tour au mayorat en 2006 à l'âge de 60 ans, fort de 7.083 voix. Au scrutin communal suivant, en 2012, sa popularité n'avait pas été démentie. Le bourgmestre avait alors engrangé 7.035 des voix (23,44%).

L'humaniste a également été propulsé député wallon en 2009, conservant son siège jusqu'en 2014. Il a alors choisi de céder sa place à sa suppléante Mathilde Vandorpe, suite à l'introduction du décret limitant le cumul des mandats. Avec pourtant 10.885 voix de préférence aux élections régionales, son taux de pénétration n'avait toutefois pas suffi pour lui permettre de cumuler. M. Gadenne avait alors donné la priorité à son ancrage Mouscronnois sur ses ambitions namuroises.

Homme très populaire et très simple, Alfred Gadenne ne prenait jamais de vacances, consacrant son temps à sa ville et à son village de Luingne. Le collège communal qu'il présidait a rendu hommage à l'homme fort de l'entité en louant sa loyauté, son sens de la justice et de la gestion humaine. "Proche de tous, Alfred laisse le souvenir d'une personne de qualité, infatigable, ne ménageant aucun effort pour que Mouscron reste, selon une expression qui lui était chère, une ville où il fait bon vivre".

Réactions

"Je suis bouleversé. Comment expliquer un tel geste. Mes très sincères condoléances à son épouse et toute la famille. Je retiens, malgré notre opposition politique, un profond respect que nous partagions en dehors de l'enceinte communale. Triste! ", écrit l'écologiste Luc Tiberghien sur Facebook.

Guillaume Farvacque (PS) se demande dans quel monde on vit : "Je n'ai pas de mots pour exprimer le choc qui me traverse alors que j'apprends cette dramatique nouvelle. Notre monde est résolument devenu fou ! Toutes mes pensées vont aux proches de notre Bourgmestre".

"Je me sens bouleversée et infiniment triste, pour Alfred, son épouse, sa famille. Toutes mes condoléances à chacun d'entre eux. Alfred était un homme gentil, dévoué à sa ville, bien qu'adversaires politiques il y avait du respect entre nous et cette violence est incompréhensible. Quelle horreur !", écrit Christiane Vienne (PS).

Dans la commune voisine, Daniel Senesael (PS) : "La stupeur m'envahit et me glace ! La mort du bourgmestre de Mouscron c'est la foudre qui s'abat sur le monde politique. Vives et sincères condoléances émues".

Alfred Gadenne était bourgmestre de Mouscron depuis 2006. Champion des voix lors des élections, il avait remplacé Jean-Pierre Detremmerie dont il fut longtemps l'échevin des Travaux. Il fut aussi député wallon de 2009 à 2014.

Homme très populaire et très simple, Alfred Gadenne ne prenait jamais de vacances, consacrant son temps à sa ville et à son village de Luingne dont son père fut bourgmestre. Il détenait d'ailleurs les clés du cimetière qui se situe devant son domicile. Comme chaque soir, il est allé fermer les grilles du cimetière lundi soir.

Trois ans après le décès de Damien Yzerbyt suite à une terrible maladie, et un an après le suicide de Jean-Pierre Detremmerie, c'est un autre dinosaure de la politique mouscronnoise qui n'est plus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires