Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles regrette ses propos au sujet de la Flandre

11/04/16 à 18:55 - Mise à jour à 19:33

Source: Belga

(Belga) Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur a regretté lundi les propos qu'il eu au sujet de la Flandre dans son ensemble, à l'occasion de la manifestation de hooligans, à la Bourse de Bruxelles, lieu d'hommage à l'égard des victimes des attentats, le dimanche 27 mars dernier.

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles regrette ses propos au sujet de la Flandre

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles regrette ses propos au sujet de la Flandre © BELGA

Il a par ailleurs rendu hommage au travail des policiers soumis à rude épreuve depuis ces attentats et indiqué que le dialogue constructif avec leurs représentants, initié lundi, serait poursuivi. "J'ai effectivement dit que c'était la Flandre avec ses hooligans qui étaient venus salir Bruxelles. C'est, j'en conviens, une formulation malheureuse qui peut blesser et je le regrette sincèrement. Mon objectif n'était pas de stigmatiser une population dans son ensemble, mais de mettre le doigt sur la scandaleuse passivité des autorités de la commune de Vilvorde et du ministre de l'Intérieur qui ont laissé des centaines d'individus réputés violents gagner le centre-ville à partir de la gare de Vilvorde", a déclaré M. Mayeur, répondant à de très nombreuses questions de conseillers communaux de l'opposition, mais aussi de la majorité, sur la gestion des manifestations, dans le contexte des attentats du 22 mars dernier à Bruxelles. "Je regrette encore aujourd'hui amèrement leur attitude au mieux désinvolte. Les actes inqualifiables d'une poignée de ces individus, relayés par les médias en Belgique et à l'étranger, ont donné une image désastreuse de Bruxelles. Elle n'en avait pas besoin. En dénonçant cela, je ne confonds évidemment pas 6 millions de Flamands démocrates et 450 hooligans dont certains d'extrême-droite", a-t-il ajouté, après être revenu sur la chronologie de la manifestation. (Belga)

Nos partenaires