Le bourgmestre de Forest dénonce à nouveau la mobilisation de policiers pour les prisons

06/10/16 à 17:56 - Mise à jour à 18:02

Source: Belga

(Belga) Le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels a déploré une nouvelle fois jeudi la mobilisation des policiers de la zone Bruxelles-Midi pour suppléer aux agents pénitentiaires susceptibles de rallier les grèves de vendredi. Il appelle à nouveau le ministre de l'Intérieur à solliciter la protection civile, sans succès jusqu'à maintenant.

De jeudi 22h00 à samedi 7h00, 51 policiers de la zone sont amenés à être mobilisés en fonction du nombre de grévistes dans les prisons. Marc-Jean Ghyssels estime qu'ils n'ont pas leur place en prison: "Il faut une formation particulière, connaître l'établissement, et le policier risque de tomber sur un détenu qu'il a lui-même arrêté. C'est de nature à créer des conflits inutilement". Le bourgmestre est cependant satisfait de l'abaissement de la population carcérale à 240 détenus pour la prison de Forest. Il préconise la mobilisation de la protection civile pour les prisons afin de ne pas déforcer et désorganiser le travail de sécurité de la police, importante pour les habitants. "L'attaque de Schaerbeek d'hier rappelle la menace existante, notamment sur le personnel de police", indique-t-il. Plus largement, il dénonce un manque de rationalité et d'efficacité dans la politique de sécurité. "Je veux dénoncer le plan canal, qui semble surtout être un plan de communication", déclare Marc-Jean Ghyssels. "Sur les 50 policiers à qui on a imposé d'aller à Molenbeek, 20 sont déjà répartis. La zone Midi a reçu 15 policiers sur les 18 prévus. A nouveau, comme cette affectation est imposée, ce n'est pas sûr qu'ils restent. Il faudrait mieux alimenter simplement et directement les zones de police bruxelloises pour combler le déficit estimé à environ 600 hommes. De plus, des policiers de la zone Midi sont encore appelés pour sécuriser l'aéroport de Zaventem alors qu'ils ne connaissent pas les lieux. Il faudrait mieux créer une police spéciale pour les aéroports. On va dans tous les sens et on fait beaucoup de médias, mais on ne règle pas correctement les problèmes". (Belga)

Nos partenaires