Le Bois de la Cambre et certaines voiries de la forêt de Soignes fermés aux automobilistes

02/01/18 à 18:01 - Mise à jour à 18:01

Source: Belga

Certaines routes traversant la forêt de Soignes seront inaccessibles aux automobilistes à partir de 22h00, tout comme le Bois de la Cambre, indique mardi Bruxelles Mobilité en coordination avec Bruxelles Prévention et Sécurité, les communes et les services de police concernés. L'Institut royal météorologique a en effet annoncé des vents dont la vitesse est comprise entre 80 et 120 km/h pour la nuit de mardi à mercredi.

Le Bois de la Cambre et certaines voiries de la forêt de Soignes fermés aux automobilistes

© Belga

Les drèves de Lorraine, Saint-Hubert et du Haras à Uccle, ainsi que l'avenue Dubois à Hoeilaart, seront fermées à la circulation à partir de 22h00 ce mardi. Elles seront réouvertes mercredi à partir de 10h00 après le contrôle des routes et des lisières par les agents, précise Bruxelles Mobilité.

L'institut avait annoncé plus tôt dans la journée la fermeture des espaces verts (parcs, bois et forêts) en Région bruxelloise à la suite des prévisions de l'IRM, qui met l'ensemble du territoire sous code orange en raisons des vents violents prévus. Il était en outre conseillé de se tenir éloigné des arbres car des branches pourraient céder sous les bourrasques.

Le Bois de la Cambre a également été fermé au public dès midi sur décision de Khalid Zian, échevin des Espaces Verts à la Ville de Bruxelles. Les voiries qui le traversent, dont la police a la charge, seront pour leur part interdites aux automobilistes à partir de 22h00. "Dès que les conditions météorologiques le permettront, le Bois de la Cambre sera rouvert", prévient la police de la zone de Bruxelles Capitale-Ixelles.

La situation sera réévaluée jeudi matin en ce qui concerne l'accès aux parcs et cimetières de la Ville de Bruxelles. Les drèves, des allées bordées d'arbres, dépendent en effet de la police, qui condamne leur accès lorsque le vent atteint les 120 km/h. Les espaces verts sont quant à eux à la charge des communes, qui les rendent inaccessibles au grand public en cas de rafales à 80 km/h.

Nos partenaires