Le BHV judiciaire, encore une question difficile

29/09/11 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Le Vif

Les représentants des huit partis qui négocient avec le formateur Elio Di Rupo se sont réunis hier jusqu'à 17 heures. Ils continuent d'avancer dans le transfert des compétences, dont une grande partie est réalisée. Ainsi, le dossier emploi a fait l'objet d'avancées très importantes allant jusque dans les détails. Il s'agissait là de peaufiner ce qui a été notamment décidé dans le cadre de la réforme de la loi de financement.

Le BHV judiciaire, encore une question difficile

© Image Globe

Les négociateurs continuent à parcourir la note du formateur et discutent des chapitres : énergie, outils économiques, sécurité civile, zones de police et Mobilité (SNCB, Code de la route...). Il faudra cependant encore y revenir tant chaque détail est important car il concerne le quotidien des gens.

L'ensemble de ces discussions se déroulent sans grandes difficultés sauf en ce qui concerne la sécurité routière et le code de la route où les choses semblent un peu plus compliquées.

Les négociateurs n'ont pas abordé hier le dossier BHV judiciaire qui fait l'objet de difficultés en groupe de travail. La discussion sur ce point est toujours au stade des techniciens. On n'en est même pas encore au stade des "sherpas".

Sur ce point, les négociateurs se sont accordés sur une série de principes lors de l'accord intervenu la scission de l'arrondissement électorale de Bruxelles-Hal-Vilvorde. La mise en oeuvre de ces principes pose un problème à certains au sein du groupe des techniciens.

Les négociateurs se revoient aujourd'hui. Les réunions débuteront par groupe linguistique sur les transferts de compétence. Le formateur reçoit les francophones à 9h30, puis les néerlandophones à 10h30. Ils pourraient aussi aborder le renouveau politique et peut-être en fin de journée BHV judiciaire.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires