Le Bénin a voté dans le calme pour élire son nouveau président

06/03/16 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Belga

(Belga) Les Béninois ont voté dans le calme dimanche pour choisir le successeur du président Thomas Boni Yayi, qui se retire après deux mandats, conformément à la Constitution de ce petit pays d'Afrique qui fait figure de bon élève démocratique.

Le Bénin a voté dans le calme pour élire son nouveau président

Le Bénin a voté dans le calme pour élire son nouveau président © BELGA

Les bureaux de vote, qui avaient ouvert aux alentours de 7h00 ont fermé vers 16h00 et les opérations de dépouillement ont pu débuter dans l'ensemble du pays. Les premiers résultats sont attendus dans les trois jours après le scrutin. "Aucun incident majeur n'a été signalé" dans la journée, a précisé le général Mathieu Boni, un des responsables d'une plateforme de la société civile qui avait déployé plus de 3.000 observateurs. Le Bénin, petit pays de 10,6 millions d'habitants, est le premier État d'Afrique francophone à avoir entamé une transition démocratique au début des années 1990. Mais le chômage, notamment des jeunes, la corruption, la santé et l'éducation seront les principaux défis du prochain président. Parmi les cinq favoris, le Premier ministre Lionel Zinsou et deux des plus influents hommes d'affaires du pays, Sébastien Ajavon, "le roi du poulet", et Patrice Talon, "le roi du coton", ont voté à Cotonou, la capitale économique. Deux autres poids lourds du scrutin, l'économiste Abdoulaye Bio Tchané et l'ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki ont voté dans leurs fiefs respectifs, à Djougou (nord) et Pomassé (sud). Lionel Zinsou, banquier d'affaire franco-béninois de 61 ans, est le candidat des Forces Cauri pour un Bénin émergent (FCBE, au pouvoir) et de deux grands partis d'opposition: le Parti du renouveau démocratique -dont le leader, Adrien Houngbedji, était le principal opposant de Boni Yayi à la présidentielle de 2011- et Renaissance Bénin. (Belga)

Nos partenaires