Le belga, l'infortuné bâtard du franc belge...

10/01/16 à 16:30 - Mise à jour à 16:25

C'était un 8 janvier, en 1946 : le belga prend congé des Belges, sans susciter une once de regret. Conçue pour soutenir un franc belge chancelant, cette devise parallèle n'a jamais su s'imposer dans les portefeuilles ni les porte-monnaie.

Il a tiré sa révérence sur la pointe des pieds, à quelques mois de fêter ses 20 printemps. Ni fleurs ni couronnes, ni effets de manche pour accompagner le belga dans l'au-delà. Tout juste une ligne dans un PV de Conseil des ministres de la mi-décembre 1945, en guise d'acte de décès. Puis un arrêté-loi du régent Charles pris le 8 janvier 1946 pour tenir lieu de faire-part.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires