Le 1733, un numéro de téléphone pour trier les patients

28/07/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:50

Source: De Morgen

Initié par Laurette Onkelinx (PS), le numéro de téléphone central qui doit trier les patients dans le but de désengorger les urgences sera testé cet automne à Louvain. Le 1733 doit permettre aux malades de savoir s'ils doivent appeler un médecin de garde ou se rendre aux urgences.

Le 1733, un numéro de téléphone pour trier les patients

Laurette Onkelinx © BELGA

Selon le quotidien De Morgen, l'opérateur estimera la gravité de la situation à l'aide d'un protocole établi par des médecins et des mutuelles et interrogera le patient. Il décidera ensuite s'il faut envoyer une ambulance, appeler un médecin de garde ou attendre le lundi suivant pour se rendre chez le généraliste.

Interrogée par De Morgen, Maaike Van Overloop de l'association de généralistes Domus Medica explique les avantages du numéro central. "Le système doit désengorger les urgences. À l'heure actuelle, beaucoup trop de gens se rendent aux urgences alors qu'un généraliste pourrait très bien les aider".

Ces dernières années, le projet d'Onkelinx qui voulait un numéro central pour les services de garde et les urgences, a déjà été testé localement et les protocoles uniformisés. Selon De Morgen, si le projet test à Louvain se passe bien, le 1733 sera étendu à toute la Belgique.

Cependant, on ignore encore les modalités exactes du numéro central. La ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) n'a pas encore expliqué sa vision du numéro de téléphone 1733. "Ce 1733 est l'un des points principaux de la réforme du financement des hôpitaux" explique la porte-parole de la ministre au journal De Morgen. "Le financement des hôpitaux, l'organisation des urgences, les postes de garde... on va tout revoir" ajoute-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires