Le 10 mai va-t-il sonner le glas de l'aide juridique?

24/04/12 à 06:57 - Mise à jour à 06:57

Source: Le Vif

L'Ordre des barreaux francophones et germanophones (OBFG) suspendra l'aide juridique à partir du 10 mai si la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, ne répond pas positivement à leurs demandes le 26 avril.

Le 10 mai va-t-il sonner le glas de l'aide juridique?

© Image Globe / JULIEN WARNAND

La principale revendication des avocats concerne le maintien du niveau de rémunération du service juridique, indique Carine Vander Stock, chargée de l'aide juridique au sein de l'OBFG, à l'issue d'une réunion de l'Ordre lundi après-midi.

L'OBFG rencontrera la ministre Turtelboom le 26 avril afin de lui soumettre plusieurs demandes, dont la principale concerne leur rétribution dans le cadre du service juridique, anciennement appelé pro deo. Ce système permet aux clients moins fortunés de bénéficier de la gratuité partielle ou totale du service d'un avocat.

Les avocats sont rétribués sous forme de points lors de leurs prestations d'aide juridique. Aujourd'hui, ce point vaut 24,03 euros alors qu'il était de 26,91 euros en 2009.

"S'il n'y a pas d'avancée, nous serons malheureusement contraints de suspendre l'aide juridique", déplore Carine Vander Stock. "C'est une décision difficile pour les avocats mais elle est dans l'intérêt d'un service juridique de qualité", ajoute-t-elle.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires