Laurette Onkelinx partisane d'un gouvernement provisoire

21/10/10 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Le Vif

La ministre socialiste Laurette Onkelinx a plaidé jeudi sur La Première (RTBF) et sur Twizz Radio pour une "trêve active" dans la crise que traversent les négociations et pour la formation d'un gouvernement limité dans le temps.

Laurette Onkelinx partisane d'un gouvernement provisoire

© Belga

La trêve active consisterait à envoyer les différents modèles de loi de financement émis par les partis à des experts (Banque nationale, Bureau du plan) tout en continuant à parler de responsabilisation emploi, des allocations familiales, etc., autant de sujets sur lesquels il pourrait y avoir eu de "mauvaises interprétations", explique-t-elle. "Mais ça ne suffit pas" et deux pistes sont sur la table concernant la forme que prendra l'exécutif dans les prochaines semaines.

Soit le gouvernement en affaires courantes élargit ses compétences avec le soutien du parlement -"mais on ne peut pas tout faire comme cela"-, soit on opte pour un gouvernement provisoire limité dans le temps comme en 2007 (Verhofstadt III, ndlr).

La vice-première ministre est partisane de cette dernière solution, mais fait observer que l'Open Vld n'en veut pas.

Après que Paul Magnette eut qualifié de maladroites ses déclarations sur la proximité à 90 % des notes De Wever et Di Rupo, Laurette Onkelinx confirme qu'il ne peut être question pour le PS de redémarrer de cette note, qui appauvrirait la Région wallonne de 800 millions par an.

Elle ne rejette toutefois pas totalement cette note, qui se retrouvera sur la table des négociations "avec d'autres". "Nous somme tous vulnérables dès lors qu'il faut composer avec les autres", souligne-t-elle à l'intention de Bart De Wever.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires