Laurette Onkelinx a achevé ses consultations

05/06/14 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

La présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, a achevé jeudi en fin de matinée la phase de consultations qu'elle a organisées dans le cadre de sa mission d'information dans le cadre de la recherche d'une coalition en Région bruxelloise.

Laurette Onkelinx a achevé ses consultations

© Belga

Interrogée au terme de ses entretiens successifs du jour avec les secrétaires régionaux de la CSC, Myriam Gérard, et de la FGTB, Philippe Van Muylder, elle a affirmé que les consultations avaient été "assez éclairantes" pour la suite des travaux et notamment pour la rédaction de son rapport, à laquelle elle devrait s'atteler d'ici vendredi.

Il est apparu mercredi qu'elle n'entendait pas traîner en chemin et ne comptait ainsi pas calquer la suite des travaux à Bruxelles sur le timing des consultations entamées notamment au fédéral.

Jeudi matin, ses interlocuteurs, tant de la CSC, que de la FGTB n'ont pas caché leur préférence pour la mise en place d'une coalition de centre-gauche à Bruxelles pour relever les défis de l'enseignement, de la formation, de l'emploi, du logement et de la mobilité, estimant que leur conception, notamment de l'expansion économique, était moins proche que celle que défendent les libéraux.

Durant la campagne, les deux organisations en avaient appelé ensemble à la constitution d'un front progressiste en Région-capitale autour de douze enjeux allant d'une réforme du système éducatif via des investissements prioritaires dans l'accueil de la petite enfance, l'enseignement maternel et primaire et l'obligation pour les entreprises de fournir des places de stage pour les jeunes du technique et du professionnel à la mise sous haute protection de l'emploi industriel, en passant par un vaste plan de formation.

Autres axes des demandes syndicales: la promotion du développement d'emplois locaux; la lutte contre la précarité croissante du travail; la restauration de l'emploi statutaire; la contractualisation des aides aux entreprises et des marchés publics; la fin de la chasse aux chômeurs; la poursuite de la lutte contre les discriminations à l'emploi; l'accès à des logements en bon état et bien isolés; l'encadrement des loyers; une réforme fiscale visant à réduire la pression fiscale sur ceux qui travaillent et à l'augmenter sur les multipropriétaires et sur les plus-values financières, etc.

Au nom de la CSC, Myriam Gérard a par ailleurs émis le souhait de voir Bruxelles davantage reconnue comme un interlocuteur à part entière dans le paysage institutionnel du pays.

Pour la FGTB, Philippe Van Muylder a plaidé pour la désignation d'un manager de crise afin de renforcer l'emploi des jeunes, et l'organisation d'une conférence de la Santé en 2015, dans le contexte du transfert de nouvelles compétences prévu par la réforme de l'Etat.

Nos partenaires