Las, Yves Leterme s'efface

28/04/10 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Le Vif

Le Premier ministre démissionnaire a tiré un bilan mitigé de la dernière décennie. Désormais, il se met à la disposition du parti et laisse la gestion de la campagne à Marianne Thyssen.

Las, Yves Leterme s'efface

© Belga

Le Premier ministre sortant Yves Leterme a annoncé mercredi midi qu'il cédait la tête de liste du CD&V au Sénat à la présidente du parti Marianne Thyssen dans la perspective d'élections législatives.

Yves Leterme a tiré un bilan personnel nuancé de la dernière décennie, soulignant sa fierté d'avoir, avec d'autres, tiré son parti d'une longue période d'opposition, remporté plusieurs scrutins et dirigé la Flandre puis l'exécutif fédéral, tout en replaçant la démocratie chrétienne au centre de l'échiquier politique.

Mais, évoquant la crise politique des dernières semaines, voire des dernières années, il a aussi accepté de prendre sur lui le fait que "les efforts passés n'ont pas abouti". De tous ceux qui ont pris leurs responsabilités dans ce cadre, a dit en substance M. Leterme en citant Jean-Luc Dehaene, Herman Van Rompuy, Jo Vandeurzen ou encore Kris Peeters, je suis le seul à aller aux élections aux prochaines législatives, à la place que Marianne Thyssen décidera de m'accorder.

Marianne Thyssen, de son côté, a remercié Yves Leterme en assurant qu'il jouerait encore un rôle très important dans la campagne et après les élections. Entamant d'ores et déjà un discours de campagne, elle a assuré que le CD&V n'était "pas pour la fin de la Belgique, mais pour une réforme de l'Etat; pas pour le chaos mais pour la responsabilité; et pas pour l'extrémisme, mais la sérénité et la raison".

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires