Large victoire de la N-VA et le PS reste le premier parti francophone

25/05/14 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Le Vif

La N-VA a enregistré dimanche une victoire électorale au-delà de ses espérances, un Flamand sur trois ayant plébiscité les nationalistes tant au Parlement flamand qu'à la Chambre. En baisse, le PS reste le premier parti francophone malgré le progrès du MR, cependant menacé à Bruxelles où il est au coude à coude avec les socialistes.

Large victoire de la N-VA et le PS reste le premier parti francophone

© Belga

Côté francophone, Ecolo essuie un sérieux revers, surtout en Wallonie, qui pourrait mettre en difficulté la poursuite des Oliviers. Le PTB-GO réalise une belle percée. Cette défaite d'Ecolo, qui paye probablement la gestion d'une série de dossiers décriés dont le photovoltaïque, permet au cdH de redevenir le troisième parti au Parlement wallon et à la Fédération Wallonie-Bruxelles, et vraisemblablement de le rester à la Chambre dans le groupe francophone.

Le président de la N-VA Bart De Wever a annoncé son intention de trouver très rapidement des partenaires pour constituer une majorité en Flandre afin de constituer une coalition "logique". Il a également affiché sa disponibilité à prendre ses responsabilités au fédéral mais à cet égard il a fait le constat d'un "fossé" encore plus profond entre "deux démocraties, flamande et francophone".

Du côté francophone, chacun est resté très prudent sur la suite du programme alors que les résultats électoraux sont encore très partiels et paraissent moins clairs qu'au nord du pays.

Loin après la N-VA, le CD&V est en progrès autour de 20%, devant le sp.a. Le président du PS Paul Magnette a assuré que les socialistes constituaient à nouveau la première famille politique du pays.

Le président du MR Charles Michel a souligné que son parti était le seul à progresser tant en Wallonie qu'à Bruxelles.

A Bruxelles, le FDF pourrait se retrouver sur la troisième place du podium.

Le PTB-GO a réalisé une réelle percée et pourrait envoyer des députés au Parlement wallon, au Parlement bruxellois ainsi qu'à la Chambre.

En Flandre, le Vlaams Belang se retrouve juste au-dessus du seuil d'éligibilité alors qu'au contraire d'Ecolo, Groen a progressé, passant à près de 10%.

Nos partenaires