Laïcité de l'Etat - Patrick Dewael lance le débat à la Chambre

12/01/16 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Belga

(Belga) Le chef de groupe Open Vld Patrick Dewael a lancé mardi au parlement le débat sur les valeurs et principes de l'Etat en saisissant la commission de la révision de la Constitution d'une demande de rapport sur la question.

Laïcité de l'Etat - Patrick Dewael lance le débat à la Chambre

Laïcité de l'Etat - Patrick Dewael lance le débat à la Chambre © BELGA

Au lendemain des attentats de Paris qui ont mis le doigt sur certains manquements dans la cohésion sociale, le chef de groupe MR Denis Ducarme avait appelé dans la presse à un débat sur les valeurs, exigeant de la gauche un devoir d'inventaire. Dans la foulée, la cheffe de groupe PS Laurette Onkelinx avait elle-même invité à ancrer le principe de la laïcité de l'Etat dans la Constitution. Fervent défenseur de ce principe, son homologue Open Vld Patrick Dewael avait saisi la balle au bond, demandant un débat au parlement, une initiative accueillie avec prudence par certains dont la N-VA. Mardi, M. Dewael a saisi l'opportunité offerte par l'article 152bis du règlement de la Chambre, né de la dernière réforme de l'Etat, pour demander à la commission de révision de la Constitution un "rapport introductif" se basant sur une initiative parlementaire, à savoir une proposition MR sur la neutralité de l'Etat. Le chef de groupe libéral flamand souhaite élargir le propos en posant la question de l'opportunité d'une révision constitutionnelle permettant de mieux ancrer le principe de la séparation entre l'Eglise et l'Etat. Il demande également au parlement de s'interroger sur le caractère de l'Etat et invite le Constituant à s'assurer que la loi soit toujours supérieure au prescrit religieux. Enfin, l'élu libéral de la majorité appelle les députés à définir les valeurs fondamentales de la société et réfléchir à les inscrire plus explicitement dans la Constitution. Patrick Dewael a dit souhaiter un large débat sur les grands principes de l'Etat. Il a appelé à ce que cette discussion ne se focalise pas sur l'actualité du terrorisme ou quelques questions périphériques dont celle du port de signes ostentatoires, qui risqueraient de faire capoter l'enjeu global. Il suggère de débuter par des auditions. (Belga)

Nos partenaires