La Wallonie refusera les pleins pouvoirs au Fédéral pour signer le CETA

13/04/16 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement wallon n'est pas prêt à donner les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral pour signer l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (CETA) tant que n'auront pas été fournies plusieurs garanties, a affirmé mercredi le ministre-président wallon Paul Magnette.

La Wallonie refusera les pleins pouvoirs au Fédéral pour signer le CETA

La Wallonie refusera les pleins pouvoirs au Fédéral pour signer le CETA © BELGA

"Tant que nous n'avons pas toutes les garanties (sur le futur organisme de règlement des différends et d'autres lignes rouges édictées par le parlement wallon, et reprises par l'exécutif PS-cdH), il ne sera pas possible pour nous de ratifier un tel texte, il n'est pas possible de donner les pleins pouvoirs au ministre des Affaires étrangères" pour signer le CETA, a affirmé M. Magnette en commission du parlement wallon. Il répondait à une question du député MR Georges-Louis Bouchez en commission des Affaires générales de l'assemblée régionale, à l'entame d'un débat sur une proposition de résolution commune des groupes PS, cdH et Ecolo allant dans ce sens. M. Bouchez s'est étonné de cette prise de position. "Vous ne donnez pas mandat au ministre des Affaires étrangères pour signer ce texte. Sans concertation! C'est un acte brutal, qui aura des conséquences pour l'image de la Belgique à l'international". Outre des divergences de fond, le député d'opposition y voit aussi un souci intérieur belge, par rapport à une Flandre qui devrait elle donner mandat pour signer le CETA. A ses yeux, cette absence de concertation fait le jeu des autonomistes. "L'étape suivante, ça risque de ne plus trop ressembler à un pays". Dans la foulée, la commission a entamé le débat sur la proposition de résolution PS-cdH-Ecolo. (Belga)

Nos partenaires