La Wallonie mise sur la qualité pour le secteur touristique

04/08/16 à 14:14 - Mise à jour à 14:29

Source: Belga

Le ministre wallon du tourisme, René Collin, a fait le point jeudi à l'Aventure Parc de Wavre sur les démarches visant à améliorer la qualité du secteur touristique en Wallonie.

La Wallonie mise sur la qualité pour le secteur touristique

© Wallonie.be

elui-ci représente 6% du PIB wallon et 60.000 emplois. Sur 310 attractions touristiques (culturelles, naturelles ou récréatives) recensées, 139 sont labellisées par des "Soleils". La démarche "Wallonie Destination Qualité", elle, implique 225 opérateurs touristiques wallons. Quant au label Bienvenue Vélo, il a été attribué à 554 opérateurs, alors qu'ils n'étaient que 206 début 2015.

"Le tourisme est un secteur dans lequel les emplois ne sont pas délocalisables. La Wallonie doit y investir parce qu'il y a des opportunités, mais aussi parce qu'il faut être innovant et miser sur la qualité. Toutes les régions en Europe se découvrent une vocation touristique, la concurrence est importante. Nos forces sont notamment la capacité et la diversité de l'accueil, avec 6.040 hébergements opérationnels, représentant 115.865 lits", indique le ministre Collin.

Ces hébergements sont constitués par 468 hôtels, 281 campings, 5.217 hébergements de terroir, 25 villages de vacances et 49 centres de tourisme social. En 2015, ces opérateurs wallons ont totalisé 7,55 millions de nuitées et les 310 attractions ont accueilli 9,3 millions de visiteurs. Les principaux marchés touristiques pour la Wallonie sont la Flandre (2,5 millions de nuitées), les Pays-Bas (1,3 million), les Wallons eux-mêmes (1,07 million) et la France (520.000).

Le tourisme en Wallonie a été peu influencé par les attentats de Bruxelles

Le ministre wallon du tourisme, René Collin (CDH), a indiqué jeudi à Wavre que, d'après les informations communiquées par les opérateurs, le tourisme en Wallonie avait été faiblement influencé par les attentats commis à Bruxelles. Des annulations ont été enregistrées dans une mesure très limitée. Seule une courte période, durant laquelle le gouvernement français avait suspendu les voyages scolaires vers la Belgique, a débouché sur une chute de fréquentation. Des consignes de sécurité ont été néanmoins rappelées aux différents opérateurs touristiques wallons.

Le 24 mars dernier, lorsque la ministre française de l'éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a exigé que les rectorats suspendent les voyages scolaires à destination de la Belgique, le ministre Collin a été rapidement averti par certains opérateurs wallons, notamment le parc Pairi Daiza et l'Euro Space Center. Après différentes interventions auprès de la ministre, la mesure a été levée le 13 avril. En dehors de cette courte période, aucune chute importante de fréquentation des attractions touristiques en Wallonie ne semble être liée aux attentats de Bruxelles.

L'asbl Attractions et Tourisme a tout de même envoyé un courrier à ses membres avant le début de la saison pour rappeler certains principes de sécurité et donner des conseils sur d'éventuelles mesures de prévention. Certains opérateurs ont alors mis en place des mesures comme l'interdiction de certains types de sacs ou des consignes obligatoires.

Nos partenaires