La Wallonie en alerte 4, dans la pratique

24/03/16 à 12:25 - Mise à jour à 15:23

Source: Rtbf

L'Ocam, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace, a relevé le niveau de la menace à 4 pour toute la Belgique. Cela signifie que la menace est 'sérieuse et imminente' dans tout le Royaume et non plus uniquement à Bruxelles. Concrètement, en quoi cela consiste-t-il? Voici certaines mesures prises dans différentes villes du pays.

La Wallonie en alerte 4, dans la pratique

Des militaires sont déployés dans les différentes villes de Wallonie. © REUTERS

Le niveau de la menace terroriste relevé à 4 implique d'éviter les endroits où un grand nombre de personnes se réunissent. Premier grand évènement touché par la mesure: le match Belgique-Portugal qui devait avoir lieu mardi au Stade Roi Baudouin a été annulé dans un premier temps, déplacé ensuite au Portugal.

Le plus haut niveau de menace a des conséquences pour les services de transport public dans notre pays. Les contrôles sont aussi renforcés aux frontières avec l'Allemagne, les Pays-Bas et la France.

En Wallonie, c'est la première fois que le niveau d'alerte maximale est en vigueur depuis le 22 mars. Concrètement, qu'est-ce que cela va changer pour la population à la veille du week-end de Pâques?

Suite à l'élévation du niveau de menace, 225 militaires supplémentaires ont été envoyés à Bruxelles mardi. Dans les différentes grandes villes du pays, comme Namur, Liège, Charleroi... le relèvement du niveau d'alerte implique aussi, avant tout, un renfort policier et militaire afin de sécuriser les lieux les plus sensibles comme les gares, les rues commerçantes ou les aéroports tels que Brussels South et Bierset. Les crèches, les écoles, les lieux de cultes, les Palais de Justice, les administrations et les divers endroits où peuvent se réunir un grand nombre de personnes se voient aussi placés sous sécurité renforcée. Au micro de la RTBF, David Quinaux, le porte-parole de la police locale de Charleroi explique : "En collaboration avec l'armée, nos équipes de police seront lourdement armées et assureront la sécurité de la ville."

Dans le Hainaut, et plus précisément à Tournai, au centre commercial Les Bastions, de nouvelles mesures ont été adoptées pour garantir davantage de sécurité aux clients et au personnel. "On a décidé de retirer toutes les poubelles fermées et opaques du parking et de les remplacer par des sacs transparents, qui seront vidés régulièrement et vérifiés par les agents de sécurité", commente Emilie Usal, la directrice du centre commercial au micro de la RTBF. La police locale va déployer des patrouilles dans les divers centres commerciaux. Et on a aussi demandé à nos commerçants d'être vigilants vis-à-vis de tous les comportements ou agissements suspects. Il n'y aura pas de fouilles corporelles, mais la possibilité existe pour nos agents de sécurité de vérifier visuellement les effets personnels sur le site, avec le soutien de la police si elle est présente à ce moment-là."

A Liège aussi des renforts policiers et militaires ont été dépêchés un peu partout dans la ville et notamment dans les nombreuses galeries commerciales. Le port de Liège et les sites Seveso (16 dans toute la province) sont également sous haute surveillance. Tout comme la centrale de Tihange où le personnel administratif, évacué mercredi, a pu reprendre le travail ce jeudi.

Dans le Brabant wallon, à l'entrée du parc d'attractions Walibi, les gardiens seront plus nombreux samedi, pour fouiller les sacs. Des vigiles seront présents aussi, devant les portes des cinémas, à Namur ou à Louvain-la-Neuve, une mesure assez rare.

AWaterloo, la vigilance est plus soutenue au pied de la Butte du Lion et à l'entrée du Mémorial bien que des cars entiers de touristes aient annulé leur visite sur le site historique depuis mardi.

Des annulations au cas par cas

En fonction des informations qu'elles auront à leur disposition, les autorités communales en collaboration étroite avec les polices locales pourront décider d'annuler certains événements organisés sur leur territoire, par prudence. En cette période de deuil, certains voudront peut-être aussi faire preuve de sobriété en respect envers les victimes des attentats. D'autres, en pied de nez à la menace terroriste, désireront, au contraire, maintenir les activités prévues de longue date. Reste à voir si, dans ce contexte, le public sera au rendez-vous.

A l'approche du week-end de Pâques, chasses aux oeufs, brocantes, courses à pied et autres commémorations religieuses ou historiques pourraient donc bien passer à la trappe dans certaines communes. Tout se jugera au cas par cas. A l'heure actuelle,des annulations ont déjà été annoncées, c'est le cas, entre autres, de la Cavalcade d'Auvelais (et de la foire) du lundi de Pâques à Sambreville, du gala de boxe de Spa, de la soirée de clôture du Festimages à Charleroi prévue vendredi, du concert de la Chapelle Reine-Elisabeth à Waterloo ce week-end...(liste non exhaustive). Par contre, la foire de Charleroi est maintenue et la cérémonie prévue à l'Hôtel de Ville de Liège suite à la victoire du Standard en coupe de Belgique est reportée, énumère encore la RTBF.

Lire aussi: Bruxelles en alerte niveau 4: ce qui rouvre, ce qui est annulé

Nos partenaires