"La violence en contradiction avec les 3 religions monothéistes"

17/01/16 à 18:38 - Mise à jour à 18:38

Source: Belga

(Belga) Le pape François a appelé dimanche les trois religions monothéistes -christianisme, islam et judaïsme- à rejeter toute violence qui est "en contradiction" avec elles, lors de sa première visite à la synagogue de Rome.

"La violence en contradiction avec les 3 religions monothéistes"

"La violence en contradiction avec les 3 religions monothéistes" © BELGA

"La violence de l'homme contre l'homme est en contradiction avec toute religion digne de ce nom, et en particulier avec les trois grandes religions monothéistes", a affirmé Jorge Bergoglio, en exaltant "le lien imbrisable unissant juifs et chrétiens". Christianisme et judaïsme doivent aussi "offrir à l'humanité entière le message de la Bible sur le soin de la Création" au monde, a-t-il ajouté, dans un nouvel appel pour la protection de l'environnement. Affirmant que les relations avec les juifs lui "tiennent beaucoup à c?ur" et évoquant "un lien unique et particulier" entre les deux religions "en vertu des racines juives du christianisme", le pape François a condamné avec force l'antisémitisme. "Non à toute forme d'antisémitisme! Il faut condamner toute injure, toute discrimination et toute persécution qui en dérivent!", a-t-il clamé, lors de cette première visite à une synagogue depuis qu'il a été élu pape en 2013. "D'ennemis et étrangers, nous sommes devenus amis et frères", a-t-il noté, en reparcourant le chemin effectué depuis la déclaration du Concile Vatican II, "Nostra Aetate" (1965), sur le respect dû aux autres religions. Il a appelé à la "vigilance maximale" pour défendre la dignité humaine". S'adressant aux juifs comme les "chers frères aînés", le pape a alors exprimé "sa proximité à toute survivant de la Shoah encore en vie" présent dans la synagogue. "Six millions de personnes, seulement parce qu'elles appartenaient au peuple hébreu, ont été victimes de la barbarie la plus inhumaine, perpétrée au nom d'une idéologie qui voulait substituer l'homme à Dieu", a-t-il dit, en évoquant en particulier la rafle dans le ghetto de Rome en octobre 1943. Il a terminé son discours, applaudi à plusieurs reprises, par la formule "Shalom alechem" ("la Paix soit sur vous"). Le pape François est le troisième pape à se rendre à la synagogue de Rome après Jean Paul II et Benoît XVI. (Belga)

Nos partenaires