La violence conjugale, c'est aussi la violence psychologique

18/11/11 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Le Vif

La ligne téléphonique "violences conjugales" gagne en notoriété puisque les appels ont doublé en 2010. Depuis sa création en 2009 elle a recueilli plus de 7000 appels. Dans la grosse majorité des cas il s'agit de violence psychologique. Une violence tout aussi dramatique et pernicieuse.

La violence conjugale, c'est aussi la violence psychologique

© Thinkstock

Cette année, 3.305 appels ont été recensés dont près de 2.000 étaient la suite de violences conjugales. Dans 69,9 pc des cas, les victimes elles-mêmes ont téléphoné et dans 16,7 pc leur entourage direct. Dans 87,5 pc des cas, ces appelants sont des femmes. Ces appelantes sont en couple dans près de trois quarts des situations et résident encore au domicile conjugal dans 62,4 pc des cas.

Près de 70 % font référence à des violences psychologiques
Un pourcentage a particulièrement interpellé les trois gouvernements francophones: 68,8 pc des appels font référence à des violences psychologiques. À l'initiative des ministres Eliane Tillieux, Fadila Laanan et Emir Kir, la Fédération, la Région wallonne et la Commission communautaire française ont lancé une campagne de sensibilisation sur le thème "la violence psychologique, c'est de la violence tout court". Des spots seront diffusés en radio et en télévision du 21 novembre au 19 février. Ils sont construits sur la base du court métrage de 15 minutes "Fred et Marie" réalisé pour l'occasion et visible sur le site internet www.fredetmarie.be et ci-dessous . La ligne téléphonique est accessible au numéro gratuit 0800 30 030.

Une équipe de 6 personnes assure la permanence de cette ligne, 4 psychologues, un criminologue et un licencié en sciences de la famille. Elle remplit des missions d'écoute, d'orientation et d'information. L'écoute a lieu dans l'anonymat et permet le cas échéant d'orienter l'appelant vers des services extérieurs d'assistance aux victimes, d'aide aux justiciables, maisons de justice ou les CPAS, les équipes SOS enfants, etc. Elle informe aussi des professionnels ou des proches déconcertés par les phases que peuvent traverser les victimes. La ligne ne remplit pas en revanche une mission d'urgence. D'autres services exercent cette tâche, à commencer par la police. Depuis le lancement de la ligne, l'équipe de permanence n'a toutefois jamais été confrontée à une situation qui exigeait une réaction urgente.

FRED et marie from fredetmarie on Vimeo.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires