La ville de Charleroi vend son patrimoine pour éponger ses dettes

31/08/10 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

La ville de Charleroi est contrainte de vendre une partie de son patrimoine afin d'éponger ses dettes et de pouvoir continuer à prétendre à de nouveaux prêts.

La ville de Charleroi vend son patrimoine pour éponger ses dettes

© Belga

La ville de Charleroi est fortement endettée et pour éponger une partie de sa dette, le Centre communal régional d'aide aux communes (CRAC) lui demande de vendre une partie de son patrimoine communal, rapporte mardi La Nouvelle Gazette.

Pour justifier un prêt accordé à la ville de Charleroi, le Centre communal régional d'aide aux communes demande notamment à la ville de Charleroi de vendre une partie de son patrimoine communal jugé comme étant excédentaire. Une liste de ce patrimoine a été arrêtée, mais les biens répertoriés doivent encore être estimés exactement et tous ne seront pas forcément vendus, indique Youri Fragneau, secrétaire de cabinet d'Eric Massin, échevin carolo de l'aménagement et du développement urbain.

Se trouvent notamment sur cette liste la salle de spectacle du Coliseum, le Technopole situé sur le terrain des ACEC ou le terrain sur lequel se trouve la banque Fortis, Boulevard Tirou, ainsi qu'une série de bâtiments ou de terrains appartenant à des sociétés de logements.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires