La Ville de Bruxelles cherche de nouveaux exploitants pour le Cirque royal.

27/06/16 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Belga

(Belga) La Ville de Bruxelles a décidé de lancer un appel à concurrence pour désigner un nouvel opérateur chargé d'exploiter la salle de spectacle du Cirque Royal. La concession de services proposée porte sur une durée de 27 ans.

La Ville de Bruxelles cherche de nouveaux exploitants pour le Cirque royal.

La Ville de Bruxelles cherche de nouveaux exploitants pour le Cirque royal. © BELGA

En juin de l'année dernière, le collège des Bourgmestre et Echevins de la Ville de Bruxelles avait décidé de résilier le bail commercial qui la liait à l'asbl Le Botanique pour l'exploitation du Cirque Royal, avec effet au 30 juin 2017, une décision que le Botanique a contestée devant le Conseil d'Etat. La Ville lance à présent un appel à concurrence afin de désigner un nouvel opérateur. Les candidats, invités à se manifester d'ici au 29 août, seront départagés sur base de trois critères: le projet de redynamisation de la salle, l'ambition de l'exploitant pour faire du Cirque royal une destination touristique et d'affaires à part entière, la qualité du modèle économique et la réaffectation des résultats générés. Selon l'échevin en charge de la Régie foncière Mohamed Ouriaghli, "important propriétaire de lieux culturels sur son territoire, la Ville désire ainsi voir le projet du Cirque Royal renforcé pour Bruxelles et son rayonnement local, national et international. La propriété foncière de la Ville est un atout énorme qui permet au collège des Bourgmestre et Echevins d'insuffler des politiques volontaristes. Il souhaite de la sorte capitaliser sur la performance de ses infrastructures publiques". Dans l'opposition au conseil communal, Bianca Debaets (CD&V) a dit craindre, que le but de la Ville soit de gérer elle même in fine cette salle, ce qui constituerait une mauvaise affaire pour d'autres organisateurs de spectacles à Bruxelles, car elle s'octroierait de la sorte une position de quasi monopole sur le marché des concerts. La Ville exploite déjà actuellement le Palais 12, selon Mme Debaets, pas avec un franc succès, et la salle de la Madeleine, exploitée précédemment par le casino. (Belga)

Nos partenaires