La tempête Eleanor est arrivée sur la France avec des vents à plus de 100 km/h

03/01/18 à 07:08 - Mise à jour à 07:10

Source: Belga

(Belga) La tempête Eleanor, qui doit balayer la moitié de la France après avoir dépassé le nord du Royaume-Uni, a touché dans la nuit de mardi à mercredi les côtes françaises avec des vents à plus de 100 km/h, a annoncé Météo-France.

En raison de ces rafales, la circulation des campings-cars, des véhicules tractant une caravane, des poids-lourds à vide, des motos et des piétons est interdite dans les deux sens sur le pont de Normandie et le viaduc du Grand Canal (ouest), a indiqué Bison Futé. Les vents devaient continuer à souffler en rafales dans les prochaines heures, atteignant aussi 90 à 110 km/h dans l'intérieur des terres et jusque 110 à 120 km/h, voire 130 km/h très localement sur les côtes. Puis Eleanor se propagera jusqu'au nord-est du pays et la Corse dans la matinée de mercredi. Dans les Alpes du Nord, les vents vont se renforcer surtout à partir de mercredi matin pour atteindre 100 km/h en montagne, aux altitudes moyennes (stations de ski) et de 120 km/h à 180 km/h à de plus hautes altitudes. La station de Val Thorens (Savoie) a annoncé la fermeture de la partie haute de son domaine skiable mercredi et jeudi, le vent s'ajoutant aux chutes de neiges exceptionnelles attendues. En Corse, à partir de la mi-journée mercredi et dans la soirée, les vents deviendront "violents", avec des rafales attendues de 120 à 200 km/h selon les endroits. Face à cette tempête arrivant du nord de l'Irlande, 48 départements français on été placés en vigilance orange de mardi minuit à mercredi minuit, en Bretagne, en région parisienne, dans les Hauts-de-France (nord), dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté (centre-est), dans les Alpes du Nord et en Corse. Presque tous les départements du littoral nord sont d'autre part placés en vigilance orange vagues-submersion. Eleanor est la quatrième tempête à toucher le pays depuis début décembre, après Ana, Bruno et Carmen. Cette dernière a quitté la France dans la nuit de lundi à mardi, laissant plusieurs milliers de foyers privés d'électricité. (Belga)

Nos partenaires