La tempête de Noël : mort d'un enfant en France

24/12/13 à 07:47 - Mise à jour à 07:47

Source: Le Vif

Si la tempête Dirk a soufflé fort, elle a, pour l'instant, causé peu de dégâts en Belgique mais a tué en France et en Grande-Bretagne. Elle devrait quitter le pays vers la fin de la matinée.

La tempête de Noël : mort d'un enfant en France

© AFP

Les vents ont été particulièrement forts la nuit dernière, non seulement à la Côte mais aussi à l'intérieur du pays. Entre 18 heures lundi soir et 6h heures mardi matin, les plus fortes rafales de 101 km/h ont été mesurées à Uccle, a indiqué le météorologue Eddy De Mey. Le vent a aussi atteint 98 km/h à Coxyde, 94 km/h à Houffalize, 91 km/h à Zeebrugge et 90 km/h à Chièvres.

Un arbre est tombé sur une voiture mardi matin, vers 7h30, route de Charleroi à Le Roux, ont indiqué les pompiers de Fosses-la-Ville, en province de Namur. Le conducteur a été blessé mais son état n'est pas grave. La tempête Dirk a causé quelques dégâts dans la province de Namur, particulièrement à Andenne, Éghezée et Namur.

Les pompiers d'Andenne ont mené une dizaine d'interventions dans la nuit de lundi à mardi, principalement pour des arbres sur la voie publique. Le nombre d'interventions a encore augmenté mardi matin. "Les gens se réveillent petit à petit et découvrent les dégâts", indique-t-on à la caserne d'Andenne. Avaloirs bouchés, câbles électriques sur la route, bâchages: les pompiers de Namur et d'Éghezée sont aussi à pied d'oeuvre. A Gembloux, malgré le vent, les pompiers n'ont mené aucune intervention alors qu'on en compte trois à la caserne de Sambreville.

En région liégeoise, où les pompiers ont comptabilisé mardi matin une trentaine d'interventions. Les fortes rafales de vent n'ont cependant pas occasionné de dégâts importants et personne n'a été blessé. "Il s'agit essentiellement d'interventions pour des objets menaçants ou encore des arbres arrachés par le vent", indiquent les pompiers de Liège. Des toitures partiellement envolées et des câbles électriques fragilisés par le vent ont également demandé l'intervention des soldats du feu liégeois.

Les pompiers de Charleroi, Fleurus et Thuin étaient eux aussi à pied d'oeuvre, mardi matin, à la suite des vents violents qui soufflent sur la région. Ils ont procédé à une cinquantaine d'interventions pour des dégâts mineurs.

Les pompiers de Bruges et de Courtrai ont été appelés à quelques reprises pour des chutes d'arbres ou de branches, mais les dégâts matériels y restaient limités. La tempête a également causé quelques dégâts à Ostende, où un échafaudage s'est écroulé sur une voiture. La situation était beaucoup plus calme dans les autres communes.

Le site de l'action Music for Life, une action caritative de la radio flamande Studio Brussel (VRT) qui se déroule au domaine provincial De Schorre à Boom, restera lui fermé au public au moins jusque mardi après-midi en raison des vents violents, a annoncé la VRT mardi matin. Le site avait été évacué lundi soir, vers 22 heures.

Plusieurs lignes de tram de la société de transport bruxelloise STIB a subi des perturbations mardi matin en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le trafic a été rétabli mardi peu avant 9 heures, sur les lignes 55 et 51 mais les perturbations se poursuivent sur les lignes 3 et 7 après la chute de trois arbres sur les voies et les caténaires près de l'arrêt "Araucaria". Aucun tram ne circule entre les arrêts Van Praet et De Wand mais des navettes de bus ont été mises en place pour transporter les voyageurs. La ligne de bus 47 est aussi prolongée jusqu'à De Wand. Les trois arbres ne peuvent pas être enlevés pour l'instant car les vents sont toujours trop puissants. En outre, une branche tombée sur une caténaire a empêché tout trafic jusque 6H30 sur la ligne du tram 51, entre les arrêts Altitude Cent et Uccle-Calevoet. La ligne du tram 55 a également connu une période de perturbations jusque 7H35 après la chute d'une partie de cheminée dans la rue Gallait, à Schaerbeek. Par ailleurs, le Bois de la Cambre est fermé au trafic.

La tempête atteindra son pic durant la nuit et le plus dur devrait être passé mardi matin. L'IRM met en garde contre des rafales violentes qui pourraient atteindre jusqu'à 100 km/h. La journée de mardi devrait être très nébuleuse et pluvieuse.

Mort d'un enfant de 12 ans en France

La tempête de Noël frappe la France. Des vents violents jusqu'à 120 km/h touchent le littoral de la Bretagne aux côtes du Nord ce lundi. Ce n'est que mardi aux alentours de midi que la tempête Dirk devrait s'éloigner de la France. En dehors du nord-ouest, Météo France prévoit des vents violents dans le haut de la vallée du Rhône et l'ouest des Pyrénées. Neuf nouveaux départements dans le centre-est et le sud-ouest du pays ont été placés en vigilance orange. Dans ces régions, le vent continuera à souffler très fort mardi avec rafales pouvant atteindre 100 à 110 km/h. L'Express fait le point sur les répercussions de la tempête de Noël.

Un enfant de 12 ans aurait perdu la vie dans l'effondrement d'un mur près de Vire dans le Calvados, selon BFMTV et France Bleu Normandie qui affirme que la jeune victime était le fils du patron de l'entreprise de bâtiment à qui avait été confié les travaux. C'est une bourrasque de vent qui, en provoquant la chute d'un des pignons d'une maison en rénovation, est à l'origine du drame. Un ouvrier de 20 ans aurait également été grièvement blessé dans cet effondrement, toujours selon la chaîne d'information en continu.

Un marin porté disparu Un homme était recherché ce lundi soir au large de Brest (Finistère) après être tombé d'un cargo en avarie. L'homme, de nationalité russe, est passé par dessus bord en raison des mauvaises conditions météorologiques, avec une houle de 6 à 7 mètres et des vents en rafales soufflant à près de 120 km/h, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de l'Atlantique. Il se trouvait à bord du Victoriaborg, un bâtiment immatriculé aux Pays-Bas, "en avarie de barre" à environ 220 km au nord-ouest du port brestois. Un avion de surveillance maritime effectuait des recherches dans la zone depuis 18h.

22 000 foyers privés d'électricité Lundi, en début de soirée, près de 16 000 foyers étaient privés d'électricité dans toute la Bretagne, selon ERDF. 4000 logements sont également sans électricité en Normandie et 2000 dans les Pays de la Loire. "Il y a une activité opérationnelle des pompiers, qui est dense, mais qui n'est pas colossale, principalement due à des chutes d'arbres et des fils électriques qui tombent", a raconté le directeur de cabinet de la préfecture du Finistère, Sébastien Cauwel.

La circulation perturbée Sans attendre l'arrivée de la perturbation, plusieurs compagnies de navigation ont annulé leurs liaisons transmanche, notamment au départ de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Ouistreham (Calvados), Le Havre et Dieppe. Un navire de Brittany Ferries qui s'apprêtait à gagner l'Espagne s'est réfugié dans la baie de Douarnenez (Finistère) avec 400 passagers à bord. Les vols étaient très perturbés à l'aéroport de Brest. Côté SNCF, la ligne Caen-Cherbourg était coupée depuis le début d'après-midi, suite à la chute d'un arbre sur la voie dans le Calvados, immobilisant une vingtaine de trains.

Grande-Bretagne: 2 morts, un disparu

Des vents violents et de fortes pluies ont frappé lundi la France et la Grande-Bretagne, où deux personnes sont mortes, perturbant fortement les transports dans les deux pays et privant des milliers de foyers d'électricité.

Un homme et une femme sont morts en Grande-Bretagne dans des accidents séparés. Le corps de l'homme a été retrouvé dans une rivière du nord de l'Angleterre tandis qu'une femme s'est noyée dans une rivière près de Bethesda au Pays de Galles. Une trentaine de vols sur quelque 1.300 ont été annulés à l'aéroport Heathrow de Londres, premier du monde pour le trafic des passagers.

La plupart des avions affectés effectuaient des liaisons moyen-courriers et les passagers concernés se voyaient proposer d'autres vols, selon une porte-parole de l'aéroport. Tous les vols de l'aéroport de Southampton, dans le sud de l'Angleterre, accueillant des vols court et moyen-courriers ont été suspendus. Des compagnies nationales de trains ont également réduit leur service ou annulé certains trains. Des vents violents soufflaient aussi sur l'Irlande, où plus de 5.000 lignes téléphoniques ont été mises.

En savoir plus sur:

Nos partenaires