La suppression du vote obligatoire serait un recul démocratique selon le cdH

25/08/16 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Belga

Le cdH a exprimé jeudi son opposition à la fin de l'obligation de vote. Les centristes y voient un recul démocratique, allant à rebours de ce dont la Belgique a besoin en ces temps troublés.

La suppression du vote obligatoire serait un recul démocratique selon le cdH

Benoit Lutgen © Belga

"La citoyenneté n'est pas optionnelle. Elle ne l'est particulièrement pas dans cette période où notre pays a besoin de rassembler l'ensemble de ses citoyens autour d'un projet de société commun et ambitieux. Tout ce qui peut concourir à la vitalité démocratique, au renforcement de la participation citoyenne doit être entrepris. Lever l'obligation de participer au choix des représentants est un recul démocratique, une mesure qui va totalement à rebours de ce qu'exige l'Union nationale", déclare le parti dans un communiqué.

Interrogé dans "La Libre", le délégué du centre Jean Gol, Georges Louis Bouchez (MR), a plaidé pour la fin de l'obligation de vote, estimant qu'elle ne renforçait pas l'intérêt pour la chose publique mais les conservatismes. "Nous rappelons au MR que la citoyenneté est un ensemble de droits et de devoirs. Ces droits et devoirs ne sont pas négociables, à prendre ou à laisser en fonction d'intérêts particuliers. L'heure est au civisme, à l'engagement pour notre Pays, et non au shopping démocratique", ajoute-t-il.

Nos partenaires