La Suède s'attaque aux prêts avec 23.700% d'intérêts

12/10/16 à 21:50 - Mise à jour à 21:52

Source: Belga

(Belga) Devoir rembourser un prêt avec un taux d'intérêt de 23.700%, c'est théoriquement possible en Suède, mais le gouvernement a promis mercredi d'y mettre fin en inscrivant des limites claires dans la loi.

Le pays avait libéralisé en 2006 son marché du crédit à la consommation, donnant naissance à une offre florissante de "crédits express", qui permet d'obtenir en quelques minutes des milliers de couronnes (centaines d'euros) sans aucune question sur sa situation financière. Depuis, une multitude de scandales ont éclaté, comme par exemple ces crédits offerts chez les buralistes aux acheteurs de jeux de hasard par Blixtfinans en 2012. Le record du taux effectif global annuel semble appartenir à Kredit 365, avec 23.707%. Dans ce cas précis, révélé par la presse en 2012, le consommateur qui empruntait 1.000 couronnes devait en rembourser 1.568 en seulement 30 jours. Plus raisonnable, Kredit 365 impose aujourd'hui un taux de seulement 5.641%. "Ce type de prêt, l'enquête [demandée par le gouvernement] a choisi de le qualifier de crédit à coût élevé, et cela comprend entre autres les crédits express qui peuvent avoir un taux effectif de plusieurs milliers de pour cent", ont indiqué les ministères de l'Intérieur et de la Justice. Les experts nommés par l'exécutif, dans leurs conclusions rendues mercredi, ont recommandé de plafonner le taux effectif global autorisé à 40% au-dessus du "taux de référence" légal. Déterminé par la banque centrale en fonction du coût de l'argent sur les marchés, celui-ci est de -0,5% depuis le 1er juillet. Par ailleurs, ils souhaitent que dans aucun cas un consommateur, même mauvais payeur, ne doive rembourser plus de deux fois le montant emprunté. La proposition doit être transformée en projet de loi pour entrer en vigueur en 2018. Elle est assurée d'être adoptée, étant consensuelle entre le gouvernement de gauche et l'opposition de centre-droit. (Belga)

Nos partenaires