"La structure du salaire est une prérogative des partenaires sociaux"

11/08/15 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Belga

"La structure du salaire est une prérogative des partenaires sociaux", a affirmé mardi le syndicat libéral CGSLB en réaction à une proposition de l'Open Vld.

"La structure du salaire est une prérogative des partenaires sociaux"

© Belga

Le parti libéral flamand a l'intention de déposer après les vacances une proposition de loi visant à diminuer le poids de l'ancienneté dans la constitution du salaire, indiquaient mardi matin les quotidiens Het Laatste Nieuws et De Morgen.

"Nous proposons aux partenaires sociaux de ne plus conclure de conventions collectives de travail (CCT) dans lesquelles l'évolution du salaire est uniquement liée au nombre d'années de service", a précisé le député Egbert Lachaert dans les deux quotidiens.

Cette proposition se situe dans la ligne de l'accord de gouvernement qui stipule que sera introduit un nouveau modèle de carrière dans lequel les travailleurs percevront un salaire correspondant mieux à leurs compétences et productivité, plutôt qu'une rémunération augmentant de façon linéaire avec l'ancienneté.

Pour la CGSLB, "la structure du salaire est une prérogative des partenaires sociaux et celle-ci doit être précisément conclue dans les CCT", a précisé Didier Seguin, le porte-parole du syndicat, à l'agence Belga. "Ancienneté signifie aussi expertise, ce qui est bon pour les entreprises", a-t-il ajouté, rappelant que les syndicats "ont déjà renoncé à la rémunération en fonction de l'âge pour privilégier celle en fonction de l'ancienneté."

Par ailleurs, la CGSLB émet des réserves quant à l'idée d'augmenter la part du "mérite" dans le calcul des salaires. "A travail égal, salaire égal", a martelé le porte-parole disant craindre l'avènement d'un salaire "à la tête du client" où "le copain et celui qui crie le plus fort serait récompensé, et pas nécessairement le plus méritant."

Nos partenaires