La STIB ne veut pas entendre parler de l'enquête sur les métros

04/09/13 à 19:23 - Mise à jour à 19:23

Source: Le Vif

La société de transports en commun bruxelloise est scandalisée par l'enquête en ligne sur les métros bruxellois dirigée par le parlementaire bruxellois Jef Van Damme.

La STIB ne veut pas entendre parler de l'enquête sur les métros

© Belga

Selon la STIB cette enquête n'est ni objective ni scientifique. De son côté, Jef Van Damme accuse la STIB dont un des employés aurait rendu une série d'évaluations positives sur le site www.metr-o-net.be.

"Le métro est une manière de se déplacer rapidement et sans stress. Mais comme à Berlin ou à Londres, les stations de métro bruxelloises doivent être propres et accueillantes", explique le texte sur le site où tout un chacun est invité à donner une note pour chaque station de métro. Depuis 2010, Jef Van Damme enquête sur l'état du métro bruxellois, mais la manière dont il le fait est, selon la STIB, tout sauf objective et scientifique.

Dans le quotidien 'La Capitale', Jef Van Damme explique qu'un employé du service de communication de la STIB a attribué le meilleur score à chaque station. Il aurait été mis au courant après avoir vu un e-mail privé. "Nous ne sommes pas du tout au courant", déclare An Van Hamme, porte-parole de la STIB. "Si on avait voulu manipuler les résultats, il y avait d'autres moyens beaucoup plus simples pour le faire. Le fait qu'une personne puisse remplir plusieurs fois l'enquête montre toute la faiblesse de l'enquête de Monsieur Van Damme".

An Van Hamme ajoute que la STIB a commandé une étude sur la satisfaction de ses clients à un bureau indépendant, qui devrait donner des résultats plus fiables.

En savoir plus sur:

Nos partenaires