La Stib à l'arrêt jeudi, le réseau de De Lijn perturbé

03/11/14 à 06:43 - Mise à jour à 10:19

Source: Belga

Le réseau de la Stib sera quasi totalement à l'arrêt et aucun bus, tram ou métro ne devrait circuler à Bruxelles le jeudi 6 novembre, prévient lundi matin la CSC Services publics Stib. Il en ira de même lors de la grève tournante à Bruxelles le 8 décembre et le 15 décembre pour la grève nationale.

La Stib à l'arrêt jeudi, le réseau de De Lijn perturbé

© Belga

"L'accord de gouvernement frappera gravement le pouvoir d'achat déjà insuffisant des travailleurs de la Stib, et remettra en question plusieurs conventions collectives de travail internes négociées durement et de nombreux acquis sociaux compensatoires à des métiers 'lourds et pénibles', sur les fins de carrière et les crédits-temps notamment", explique Oliver Rittweger, le président des délégués Bus-Tram-Métro de la CSC Services publics Stib.

Plus de 80% des travailleurs de la société bruxelloise ont exprimé leur volonté de participer massivement à la manifestation nationale de jeudi et aux deux grèves prévues dans le plan d'action syndical en décembre. Trois actions que soutient le front commun syndical de la Stib.

"Il n'est pas possible de permettre aux travailleurs d'exprimer leur mécontentement et d'assurer simultanément un service même minimum aux voyageurs lors d'une manifestation nationale", estime Oliver Rittweger.

En conséquence, "l'ensemble du réseau Stib (bus-tram-métro) devrait donc être quasiment à l'arrêt complet jeudi entre début et fin de service, et celui-ci ne reprendra normalement que vendredi en début de service".

Les perturbations toucheront aussi le réseau De Ljin

Le réseau de De Lijn sera lui aussi touché par des perturbations jeudi, tout comme celui de la STIB, car de nombreux membres du personnel souhaitent participer à la manifestation nationale organisée à Bruxelles, a averti lundi Jan Coolbrandt, du syndicat chrétien ACV.

Selon lui, des bus et des trams circuleront puisqu'il n'y a pas eu d'appel formel à la grève. Mais comme certains membres du personnel veulent manifester, des perturbations sont cependant à craindre. L'ampleur de celles-ci est difficile à évaluer, mais elles devraient être plus importantes à la périphérie de Bruxelles, ajoute M. Coolbrandt.

Nos partenaires