La solution de Theo Francken pour mettre fin aux naufrages de migrants

03/05/15 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken a appelé dimanche à pénétrer les côtes libyennes afin d'y détruire les bateaux des trafiquants d'êtres humains qui organisent les filières criminelles permettant aux migrants fuyant leurs régions d'origine d'atteindre le continent européen.

La solution de Theo Francken pour mettre fin aux naufrages de migrants

Theo Francken © BELGA

"C'est sur la côte-même de la Libye que nous devons détruire les bateaux des trafiquants. Quel sens cela a-t-il de ne les détruire que lorsqu'ils ont atteint leur destination?", s'est interrogé le secrétaire d'Etat N-VA dans l'émission De Zevende Dag sur la VRT.

"Le trafic international d'êtres humains est entre les mains d'organisations criminelles et de plus en plus de l'organisation terroriste Etat islamique", a souligné Theo Francken.

Pour autant, le secrétaire d'Etat ne plaide pas en faveur d'une action militaire en Libye. "Non, pas d'intervention militaire", se défend-il tout en croyant possible de "mettre pied à terre sur la côte libyenne et d'opérer à partir de là avec Interpol, Europol et Frontex".

Le secrétaire d'Etat dit réaliser qu'une telle opération serait difficilement envisageable sans un mandat du Conseil de sécurité des Nations Unies. "Nous verrons bien si cela fonctionne, diplomatiquement, ce n'est sans doute pas évident. Mais si nous ne le faisons pas, je ne vois pas d'autre solution permettant de mettre fin au problème", analyse le secrétaire d'Etat nationaliste.

Ce dernier s'envole dimanche soir pour l'Italie où il aura des contacts avec le gouvernement italien. "Cela ne se passe pas bien là-bas et je souhaite demander un certain nombre de choses au gouvernement. "Les Italiens ne savent pas très bien qui entre en Europe, car ils ne prennent pas d'empreintes digitales. Je vais leur demander pourquoi il en est ainsi", a-t-il dit.

Nos partenaires