La SNCB va supprimer les trains IR

18/02/14 à 06:36 - Mise à jour à 06:36

Source: Le Vif

Le nouveau plan de transport de la SNCB prévoit pour l'année prochaine que les grandes gares soient mieux desservies, écrivent La Libre Belgique et L'Echo mardi. Les trains semi-directs, dits IR, devraient dès lors disparaître au profit des lignes IC, reliant des gares plus importantes.

La SNCB va supprimer les trains IR

© BELGA

Le plan de transport de la SNCB, qui doit être appliqué à partir du mois de décembre, prévoit la suppression des trains IR. Il ne demeurera plus que les trains IC (inter city), les omnibus L (locaux), qui s'arrêtent à toutes les gares tandis que la fréquence des trains P, pour les heures de pointe, devraient également diminuer.

Pas moins de 22 liaisons directes entre Quévy et Bruxelles seront supprimées. Ces lignes seront remplacées par des navettes. Le trajet de la dorsale wallonne sera également modifié puisque celle-ci débutera à Namur et plus à Liers comme c'est actuellement le cas.

D'autre part, la fréquence des trains augmentera entre Gembloux et Bruxelles tandis que la liaison entre Marchienne-au-Pont et la capitale sera également renforcée.

La SNCB justifie ces modifications en indiquant que son nouveau plan de transport est fondé sur la demande.

Les associations d'usagers déçus

Plusieurs associations d'usagers des transports en communs se disent très déçu dans différents communiqués, mardi, par le plan de transport 2014-2017 de la SNCB dévoilé dans la presse mardi matin.
Pour l'Association des Clients des Transports du public (ACTP) estime que la suppression des trains IR aura des conséquences négatives sur les temps de parcours des lignes IC qui seront tous augmentés. "L'ACTP note donc une dégradation du service et doute qu'elle s'accompagne d'une amélioration de la ponctualité."

Le Comité Consultatif des Usagers auprès du Groupe SNCB (CCU) regrette, pour sa part, d'avoir été informé du nouveau plan très tardivement et "aurait souhaité être associé dans la phase de conception et non dans une phase de simple information." Le CCU souligne quelques points positifs comme "une quatrième relation rapide par heure entre Bruxelles et Gand, une troisième relation directe entre Bruxelles et Namur ou encore l'amélioration des correspondances en un certain nombre de points."

Le CCU regrette cependant la suppression des trains IR qui diminuera "la vitesse des trains IC en leur ajoutant des arrêts , détériorant ainsi le service pour un grand nombre de clients." Le CCU demande donc le maintien des trois catégories de trains (IC, IR et L) et précise que le plan est globalement négatif pour les voyageurs.
Pour l'association néerlandophone des voyageurs TreinTramBus, il y a de plus en plus de voyageurs et ce plan de transport est une réponse inadéquate.

En savoir plus sur:

Nos partenaires