La Russie est prête à discuter d'un cessez-le-feu en Syrie

11/02/16 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Source: Belga

(Belga) La Russie s'est dit prête jeudi à discuter des modalités d'une trêve dans les bombardements en Syrie, qu'exigent l'opposition syrienne et les Occidentaux, qui imputent à la poursuite des frappes russes l'échec des négociations de paix à Genève.

La Russie est prête à discuter d'un cessez-le-feu en Syrie

La Russie est prête à discuter d'un cessez-le-feu en Syrie © BELGA

"Nous sommes prêts à discuter des modalités d'un cessez-le-feu en Syrie", a indiqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, cité par l'agence Interfax. "Nous allons (à la conférence internationale sur la Syrie) à Munich pour discuter de cela", a-t-il ajouté. Les États-Unis et leurs alliés vont tenter de mettre Moscou sous pression jeudi dans la capitale bavaroise où se réunissent les ministres des Affaires étrangères des principaux pays impliqués dans le conflit syrien. Cette conférence internationale est destinée à tenter de relancer les négociations de paix entre le régime de Damas et l'opposition, plombées par l'offensive contre les rebelles du régime de Damas, appuyée par l'aviation russe depuis septembre 2015. "Qui porte la responsabilité de l'échec du premier round de négociations ? L'opposition et Ryad", a pour sa part jugé M. Gatilov. "C'est à eux qu'il faut demander si les pourparlers reprendront le 25 février. A ce que je sais, le gouvernement syrien y est prêt", a-t-il ajouté. Les Occidentaux demandent aux Russes de stopper leurs bombardements aériens, qui ont jeté des dizaines de milliers de civils sur les routes depuis l'offensive début février des forces gouvernementales à Alep (nord), deuxième ville de Syrie. La Russie a de son côté toujours affirmé que ses raids étaient "légitimes" et ne visaient que des cibles "terroristes". (Belga)

Nos partenaires