La rénovation de la rue Neuve prévue pour le printemps 2016

05/05/15 à 07:54 - Mise à jour à 07:54

Source: Belga

A la suite d'une question du conseiller communal Johan Van den Driessche (N-VA) sur le réaménagement de la rue Neuve prévu début 2015, l'échevin bruxellois de l'Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène a répondu lundi en fin de journée, devant le conseil communal, que les travaux sont planifiés pour le printemps 2016.

La rénovation de la rue Neuve prévue pour le printemps 2016

© Belga

Après l'approbation de la note de synthèse du Master plan pour la rue Neuve le 8 mai 2014, le bureau d'études a entamé l'avant-projet pour le réaménagement. Des sondages ont été effectués à des endroits stratégiques. Cette reconnaissance du sous-sol vise entre autres à prévoir des endroits pour des conteneurs de poubelles enterrés. Le Collège a approuvé l'avant-projet le 3 mars 2015. Parallèlement, des démarches ont été initiées auprès de Beliris afin de conclure un protocole d'accord pour ce chantier financé conjointement, à hauteur de 500.000 euros pour la Ville. La demande de permis d'urbanisme sera quant à elle introduite dans le courant du mois de juin et une enquête publique aura lieu après l'été. Le lancement du chantier est prévu au printemps 2016. Les travaux sont évalués à 3 millions d'euros hors TVA. Les préalables remplacements éventuels des câbles et installations d'une durée estimée de 6 à 9 mois n'ont pas été inscrits aux budgets 2015 des différents acteurs comme Sibelga. Prévoir la durée précise du chantier dans son ensemble n'est en conséquence pas envisageable pour l'instant. Il doit au moins durer un an, et sera réalisé en plusieurs phases. L'échevin a enfin indiqué avoir reculé la date d'ouverture du chantier pour limiter la durée des travaux. "Je ne veux pas d'un chantier lourd et compliqué sur la rue Neuve, même si dans les faits, c'est plus facile à dire qu'à réaliser. Nous sommes dans la première rue commerçante du pays et nous ne pouvons pas nous permettre de la bloquer pendant de longues semaines".

En savoir plus sur:

Nos partenaires