La Région bruxelloise n'organisera plus d'abattoir mobile à partir de l'an prochain

24/11/16 à 18:42 - Mise à jour à 18:47

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement bruxellois a décidé, lors de sa réunion de jeudi, de ne plus organiser d'abattoir mobile à l'occasion de la Fête du Sacrifice, et ce dès l'année 2017. Il n'y aura donc plus d'abattage rituel (sans étourdissement) l'an prochain organisé par la Région bruxelloise, a indiqué jeudi la secrétaire d'état en charge du Bien-Etre animal, Bianca Debaets (CD&V). Au mois de septembre dernier, l'organisation d'un abattoir temporaire par un partenaire privé qui avait décroché le marché ouvert dans ce sens par la Région, s'était soldée par un échec.

La Région bruxelloise n'organisera plus d'abattoir mobile à partir de l'an prochain

La Région bruxelloise n'organisera plus d'abattoir mobile à partir de l'an prochain © BELGA

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort avait alors présenté les excuses de la Région. Il n'avait pas non plus caché son irritation à l'égard de l'opérateur privé et laissé entendre que cette édition pourrait avoir été la dernière pour la Région. Selon Mme Debaets, un dialogue se poursuivra avec l'Exécutif des Musulmans de Belgique et des associations de terrain notamment pour "la promotion d'alternatives - de plus en plus acceptées et répandues en Belgique ainsi que dans de nombreux autres pays - telles que des dons aux plus démunis ou des achats groupés". D'autre part, le gouvernement bruxellois "clarifiera, en collaboration avec les communes et les zones de police, l'interdiction de tout abattage à domicile et rappellera, en outre, l'interdiction de transport d'animaux par des particuliers". Selon la secrétaire d'Etat, la décision du gouvernement bruxellois est fondée sur le fait qu'en 2016 seules 655 personnes ont sollicité l'abattage d'un mouton dans l'abattoir mobile régional. La demande semble donc en baisse, sachant qu'en 2014 quelques 2200 moutons ont été abattus. (Belga)

Nos partenaires