La Région bruxelloise agrée trois lieux d'abattage temporaires

18/09/15 à 19:40 - Mise à jour à 19:39

Source: Belga

Le gouvernement bruxellois a octroyé vendredi à trois communes les agréments nécessaires à l'exploitation de trois abattoirs temporaires en vue de la Fête du sacrifice du jeudi 24 septembre prochain.

La Région bruxelloise agrée trois lieux d'abattage temporaires

Image d'archives © BELGA

Au vu des possibilités limitées d'abattage d'animaux que permet l'unique abattoir agréé situé en Région bruxelloise et afin de proposer des solutions pratiques pour éviter les abattages rituels clandestins d'animaux, trois communes ont souhaité mettre en place des sites temporaires.

Ces trois sites se trouvent sur le territoire des communes d'Anderlecht, de Molenbeek et de Schaerbeek. Ils compléteront ainsi les capacités d'abattage pour l'édition 2015 de la Fête du Sacrifice. Ils ne seront accessibles qu'aux habitants de la Région-capitale.

Dans ce contexte, le gouvernement bruxellois a souhaité rappeler que la liberté de culte et le bien-être animal constituaient à ses yeux deux préoccupations majeures.

Selon le cabinet du ministre-président Rudi Vervoort, afin d'éviter les abattages clandestins, générateurs de souffrances inutiles, le gouvernement régional a estimé opportun de maintenir en 2015 l'octroi de subventions aux communes d'Anderlecht, Molenbeek et Schaerbeek pour l'organisation d'abattoirs temporaires.

Dans le cadre de l'abattage rituel, l'étourdissement préalable des moutons n'est pas imposé.

Les dons aux nécessiteux ou aux ONG constituent une alternative, valable et appropriée au milieu urbain, à l'abattage d'une bête, a rappelé le gouvernement bruxellois, annonçant que l'organisation de la fête 2016 sera discutée avec toutes les parties concernées, afin de trouver des solutions satisfaisantes et respectueuses de chacun.

En pratique, l'abattoir temporaire d'Anderlecht situé 168, quai de l'Industrie sera accessible aux habitants d'Anderlecht, de Saint-Josse-ten-Noode; celui de Molenbeek (rue des Quatre-Vents, 75) à ceux de Berchem-Sainte-Agathe, de la Ville de Bruxelles, de Ganshoren, Jette, Koekelberg et Molenbeek; et celui de Schaarbeek (rue de Jérusalem, 52), à ceux d'Evere et de Schaerbeek.

La population concernée est invitée à prendre contact avec les administrations communales d'Anderlecht, Molenbeek ou Schaerbeek afin de connaître les modalités pratiques (inscription préalable, redevance, etc.) qui seront d'usage.

Pour les toutes les autres communes (Etterbeek, Forest, Ixelles, Saint-Gilles et Uccle, Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Auderghem et Watermael-Boitsfort), il importe de prendre contact avec l'administration communale concernée ou avec un abattoir privé.

Nos partenaires