La réforme créant notamment le nouveau Samusocial soumise au parlement à la rentrée

21/12/17 à 17:43 - Mise à jour à 17:44

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert au projet d'ordonnance visant une réforme en profondeur du secteur de l'aide aux sans-abri de la Région-capitale. Chose promise chose due: l'asbl Samusocial sera reconfigurée en "New Samusocial", désormais de type public. Elle continuera à gérer l'accueil d'urgence inconditionnel et gratuit.

La composition du conseil d'administration du nouveau Samusocial sera paritaire et un contrat de gestion sera établi. Les nouveaux services d'aide aux sans-abri (Housing First, les centres de jour, travail de rue, ...) seront désormais reconnus. Enfin une asbl coupole nommée "Bruss'help" chargée de la coordination, de l'orientation des sans-abri vers les différents services, et de l'analyse des causes du sans-abrisme pour une meilleure prévention sera créée. Le texte rédigé à l'initiative des ministres en charge de l'aide aux Personnes Céline Fremault (cdH) et Pascal Smet (sp.a) sera examiné par le parlement à la rentrée. Plus largement, la future ordonnance aura pour objectif l'accompagnement de la personne vers le logement durable et l'insertion sociale dans une ville qui connaît une situation économique, démographique et migratoire particulière, ont indiqué les ministres Fremault et Smet, à l'issue de la réunion. Comme dans d'autres capitales européennes, certaines catégories sociales (jeunes sans emploi, ménages monoparentaux, etc.) s'y appauvrissent. De plus, des populations poussées par la détresse économique et/ou humanitaire s'y installent dans l'espoir d'améliorer leurs conditions de vie. Cette pauvreté est la cause du phénomène du sans-abrisme que connaît Bruxelles. Tous les secteurs de l'aide aux sans-abri ont été impliqués dans la mise en place de ce nouvel outil qu'est la future nouvelle ordonnance préparée dans ce contexte. Toujours selon les deux ministres, la nouvelle ordonnance rationalise davantage la répartition du travail et la coordination entre organisations. Les moyens mis à disposition sont plus conséquents avec une attention particulière aux projets visant l'accès au logement, sans porter atteinte à ceux dévolus à l'aide d'urgence. Les besoins des personnes seront mieux analysés afin de pouvoir leur proposer le type d'aide le mieux adapté à leurs situations spécifiques. En termes de gouvernance, les deux asbl de droit public dont le "New Samusocial" seront co-gérées par le secteur, les CPAS et les représentants du gouvernement bruxellois et soumises à un contrat de gestion. (Belga)

Nos partenaires