La "Raspoutine" sud-coréenne finalement entendue par les députés dans sa prison

26/12/16 à 10:58 - Mise à jour à 10:59

Source: Belga

(Belga) Un petit groupe de députés a finalement pu interroger dans sa prison la femme au coeur de la crise politique sud-coréenne, surnommée "Raspoutine" par les médias, qui a de nouveau rejeté toutes les accusations.

Choi Soon-Sil, vieille amie de la présidente Park Geun-Hye, est actuellement poursuivie pour extorsion et abus de pouvoir, soupçonnée d'avoir profité de ses relations pour extorquer des sommes astronomiques aux conglomérats sud-coréens. Les membres d'une commission parlementaire menant une enquête sur ce scandale retentissant ont plusieurs fois tenté d'entendre Mme Choi. Mais celle-ci n'a pas répondu à plusieurs de leurs convocations, ce qui a poussé les élus à se rendre eux-mêmes dans la prison pour l'entendre. Une audition retransmise à la télévision était prévue lundi dans le centre de détention situé en banlieue de Séoul. Mme Choi a dans un premier temps refusé de sortir de sa cellule. Elle a finalement accepté de rencontrer à huis clos les huit députés. L'agence sud-coréenne Yonhap a rapporté, en citant les élus, que Mme Choi avait de nouveau rejeté toutes les accusations. Celle qui attend d'être jugée pour extorsion et abus de pouvoir s'est cependant dite prête à passer le restant de ses jours en prison et a présenté des excuses à la population pour avoir "provoqué le désarroi", selon Yonhap. Elle a refusé de répondre à la majorité des questions lors de cette audition qui a duré trois heures. (Belga)

Nos partenaires