La publication de l'Etat islamique "Dabiq" de plus en plus politique

14/03/16 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Belga

(Belga) Dans sa publication de propagande baptisée "Dabiq", le groupe terroriste Etat islamique (EI) diffuse des messages moins religieux et de plus en plus politiques, ressort-il d'une étude de l'université KU Leuven, rendue publique lundi lors d'un congrès à Bruxelles.

La publication de l'Etat islamique "Dabiq" de plus en plus politique

La publication de l'Etat islamique "Dabiq" de plus en plus politique © BELGA

Les auteurs ont analysé les douze premiers numéros de cette publication. "Après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, on renvoie ainsi à des bombardements de la France contre l'EI depuis septembre 2014", explique le chercheur Thomas Frissen. Une autre tendance est la déshumanisation accrue des ennemis de l'EI: "Ces personnes sont appelées 'croisés', 'infidèles' ou 'Juifs'." "Rien n'est écrit par hasard dans ce magazine", poursuit M. Frissen. Ceux qui le réalisent réfléchissent à leur public et à ce qu'ils veulent atteindre. Ainsi, des versions françaises et turques existent, avec un contenu différent. "En déshumanisant ses adversaires, l'EI parvient ainsi à mieux faire accepter l'horreur. Cette méthode a été utilisée par les nazis pour justifier l'extermination des Juifs; ou par les Américains pour maltraiter des Irakiens à la prison d'Abu Ghraib." Selon le promoteur de l'étude, Leen D'Haenens, des leçons peuvent être tirées de la propagande de l'EI: "Il s'agit maintenant de développer une contre-histoire". Pour elle, les médias font souvent l'amalgame entre terrorisme et islam. Or un discours opposant "nous" à "eux" est à éviter. Leen D'Haenen souligne notamment le travail des écoles et des professeurs, qui peuvent contribuer à écrire et répandre un contre-discours. (Belga)

Nos partenaires