La psychothérapie ne sera pas considérée comme une profession à part

05/02/16 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Source: Belga

Le conseil des ministres a donné son feu vert vendredi au projet de la ministre de la Santé, Maggie De Block, de limiter la psychothérapie aux psychologues cliniciens, orthopédagogues cliniciens et aux médecins.

La psychothérapie ne sera pas considérée comme une profession à part

© istock

Les psychothérapeutes ne seront donc pas reconnus comme exerçant une profession distincte. Des mesures transitoires seront prises pour les personnes qui ne font pas partie des trois catégories, mais qui sont en cours de formation en psychothérapie ou en ont déjà suivi une.

Le gouvernement précédent avait tranché les discussions en cours depuis de longues années sur la reconnaissance des psychothérapeutes. La loi approuvée n'est pas encore entrée en vigueur, mais le gouvernement actuel a décidé de la modifier. La ministre Open Vld avait déjà fait savoir qu'elle voulait limiter la psychothérapie aux titulaires d'un master issu sanctionnant une formation à caractère médical. Mme De Block s'est concertée avec les organisations du secteur et ses partenaires gouvernementaux.

Elle dit s'appuyer sur un avis du Conseil supérieur d'hygiène de 2005. "En définissant la psychothérapie comme forme de traitement et en limitant sa pratique à certaines catégories de professions de santé, nous pourrons encore mieux garantir la qualité de la thérapie, et ce, dans l'intérêt de nos patients", a déclaré la ministre. Des mesures transitoires sont prévues. Pour les professions de soins de santé, les étudiants en Bachelor et Master qui ont suivi, qui sont en train de suivre ou qui débuteront une formation en psychothérapie de 70 crédits ECTS durant l'année académique 2016-2017, et qui la termineront avec succès, sont autorisés à poursuivre leurs prestations de psychothérapie de façon autonome à partir du 1er septembre 2016.

Pour les autres professions, les étudiants en Bachelor et Master qui ont suivi, qui sont en train de suivre ou qui débuteront une formation en psychothérapie de 70 crédits ECTS durant l'année académique 2016-2017, et qui la termineront avec succès, sont également autorisés à effectuer des prestations de psychothérapie à partir du 1er septembre 2016, mais uniquement sous la supervision d'un médecin, d'un psychologue clinicien, d'un orthopédagogue clinicien ou d'un autre professionnel des soins de santé issu de la catégorie précédente.

À partir de l'année académique 2017-2018, l'accès à la prestation de la psychothérapie sera donc limité aux médecins, aux psychologues cliniciens et aux orthopédagogues cliniciens ayant suivi une formation supplémentaire en psychothérapie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires