La procédure pour l'exploitation minière à La Calamine annulée par Carlo Di Antonio

15/01/18 à 21:59 - Mise à jour à 22:00

Source: Belga

(Belga) Carlo Di Antonio, le ministre wallon en charge de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement a annulé la procédure introduite par la société Walzinc qui souhaitait obtenir un permis d'exploration du sous-sol de plusieurs communes situées dans l'Est du pays, a indiqué lundi le syndicat d'initiative des Trois Frontières, dans un communiqué.

"Des erreurs ont été commises dans le cadre de la procédure introduite par Walzinc. Pour la réunion d'information préalable, qui s'est tenue en octobre dernier, seules les communes de Plombières (avec les villages de Gemmenich et Hombourg) et La Calamine étaient mentionnées sur les affiches jaunes alors qu'au total, c'est neuf communes qui sont concernées : Lontzen, Welkenraedt, Baelen, Eupen, Raeren, Limbourg et Aubel. Dans certaines de ces communes, il n'y a pas eu d'affichage annonçant cette réunion", explique le président du syndicat d'initiative des Trois Frontières. Au vu de ces irrégularités, Albert Stassen, le président du syndicat d'initiative avait introduit une réclamation concernant ces fautes. "Le Ministre Carlo Di Antonio a dès lors été amené à constater que la procédure était irrégulière et doit être recommencée. Lors d'une réunion d'information à ce sujet 11 janvier, le représentant du ministre avait indiqué que ce dernier n'octroierait plus aucune autorisation sur base de l'ancienne loi minière, qui est dépassée". Un nouveau code miner devrait par ailleurs être établi d'ici la fin de la législature. (Belga)

Nos partenaires